fbpx

7 arguments pour arrêter le café

par | Fév 10, 2020 | Bien dans son assiette

Dans le creux de l’hiver, s’hydrater avec une petite boisson chaude accompagnée d’un plaid (soyons réaliste ! La boisson chaude sans le plaid hydrate beaucoup moins !) est toujours un petit bonheur. Une tisane, un thé, un chocolat chaud sont souvent les bienvenus. Celui qui remporte la palme c’est tout de même : le café

L’or noir comme on l’appelle est la seconde marchandise la plus échangée dans le monde. Elle arrive sur la seconde place du podium après le pétrole. Un chiffre vertigineux qui reflète bien sa consommation : 2,3 millions de tasses chaque minute. La France est le 7ème marché mondial du café, alors qu’il ne produit pas l’ombre d’un grain.

93% des foyers français en achètent au moins une fois en grande surface et 72% d’entre eux déclarent en avoir une consommation quotidienne

Avec parcimonie

Comme tout, rien n’est bon, rien n’est mauvais, tout est poison. Le principal : se connaître et savoir quelle dose commence à devenir délétère pour notre organisme. Comme d’habitude, je vous répète ma phrase préférée voir mon hymne national : LA DOSE FAIT LE POISON!

Le café contient une substance bien connue la caféine. Celle-ci engendre certaines réactions moins propices au fonctionnement optimum de votre organisme.

Les bonnes raisons pour arrêter

Comme vous l’avez compris plus haut, le titre est un peu provocateur et je ne conseillerai en rien d’arrêter totalement le café d’autant plus si vous aimez ça. Le principal : être conscient de ce qu’il provoque dans votre corps et savoir être raisonnable. D’autant plus lorsque vous avez certaines manifestations se produisent dans votre corps. 

1- Le café favorise l’élimination par les urines du magnésium et du calcium. Lorsque vous êtes stressé, fatigué, acidifié, le café sera une mauvaise idée. Sachant que le magnésium est un minérale alcalin. Il est déjà très consommé par l’organisme en période de stress mais également si votre corps est acidifié.

De plus si vous avez des problèmes de déminéralisation (ostéoporose entre autre) il sera opportun de veiller à ne pas en abuser.

2- Le café inhibe l’absorption de la vitamine B6. Vitamine ayant un rôle de renouvellement des globules rouges, rôle dans le fonctionnement immunitaire, indispensable à la production de divers neurotransmetteurs et hormones tel que la dopamine, l’adrénaline, la noradrénaline, la sérotonine…

3- Il va stimuler la libération d’histamine et donc augmenter les risques d’allergie.

4- Il stimule l’ouverture du cardia et la sécrétion d’acide gastrique. Ce qui n’est donc absolument pas favorable en cas de brûlures d’estomac ou de RGO (reflux gastro œsophagien).

 

Découvrez la naturopathie

 

5- Le café favorise la motricité intestinale et donc incite à une activité laxative (positive pour les personnes constipées)

6- Le café va perturber la glycémie via l’augmentation de l’adrénaline mais également en diminuant l’absorption de la vitamine B1 nécessaire à la pénétration du glucose dans la mitochondrie (centrale de production de l’énergie dans la cellule). Ce qui aura une conséquence sur le rendement énergétique. Un booster car il excite dans un premier temps le système nerveux central puis une chute d’énergie engendrant alors le cercle vicieux du café indispensable pour maintenir l’énergie.

7- Enfin, il contient des phénols qui ont un aspect hépatotoxique à forte dose. Mais également de l’acide chlorogénique qui est un anti oxydant mais aussi dans son aspect plus sombre va favoriser la plaque d’athérome et donc augmenter la tension artérielle.

Comment réduire ?

 

Si vous êtes un grand ou grande consommatrice de café et que vous souhaitez diminuer, je vous conseille d’effectuer cette démarche par étape.

Ne pas tout arrêter d’un coup et confronter le corps à un manque trop important qui pourrait déclencher certaines réactions désagréables. Un arrêt brutal peut engendrer toutes sortes de manifestations telles que : chute de la tension artérielle, maux de tête, nervosité, nausées, troubles de la concentration…

Il sera donc bénéfique de réduire à votre rythme même si au départ vous réduisez un café sur les 10 quotidiens durant 3 semaines. Le but n’est pas d’y arriver d’un coup mais de le faire à votre rythme pour que cela puisse s’inscrire dans la durée.

Maintenant que vous avez la connaissance de ce que le café peut engendrer de délétère à vous de juger la dose respectant votre physiologie.

 

Vanessa Dompé,
naturopathe
www.vanessadompe.fr

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

Je m'initie à la naturopathie

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Share This
%d blogueurs aiment cette page :