fbpx

Candidose chronique : comment la prévenir, comment en finir ?

par | Nov 2, 2018 | Happy cures

Le candida albicans est un champignon qui réside dans notre intestin. S’il se développe de façon excessive, il engendre le syndrome de candidose chronique dont il est si difficile de se débarrasser…

Le candida albicans est l’un des micro-organismes qui compose notre flore intestinale. En temps normal lorsque celle-ci est équilibrée, le candida albicans est inoffensif. Mais si notre microbiote est perturbé, le candida albicans peut se développer de façon démesurée et engendrer une candidose chronique : devenu un champignon, le candida albicans se propage, colonise notre système digestif et provoque différents symptômes.

La candidose chronique est ainsi l’un des facteurs d’un syndrome de fatigue chronique, de troubles nerveux, de troubles du sommeil, de troubles allergiques, de prise de poids… et évidemment de troubles digestifs variés. C’est la multiplicités des symptômes qui doivent vous alerter et notamment (1) :

-Une fatigue constante et l’envie de rien
-Si vous êtes ballonné.e et rassasié.e dès vos premières bouchées
-Des maux de tête plutôt le soir
-Une addiction au sucre
-Des mycoses vaginales à répétition
-Des démangeaisons dans les plis de la peau
-Des rhinites allergiques
-Des démangeaisons à l’anus
-Des signes semblables à une dépression

Vous pensez être atteint d’une candidose chronique? Parlez-en avec votre médecin. C’est à lui que revient de poser le diagnostic. Il est délicat à déterminer car il n’existe malheureusement aucun test vraiment fiable. Le médecin fondera ainsi son analyse sur le tableau clinique, c’est à dire sur vos symptômes.

Comment prévenir la candidose chronique ?

Vous l’avez compris : le candida albicans se développe et se propage en raison d’un déséquilibre de la flore intestinale. Pour prévenir la candidose chronique, il faut d’abord et avant tout chouchouter ses intestins. C’est une question d’hygiène de vie. Comment ? Retrouvez dans les articles cités au bas de cet article toutes les informations importantes et nécessaires à mettre en place au quotidien pour prévenir ce déséquilibre dont il est très difficile de se débarrasser ! Retenez que les personnes qui ont une alimentation déséquilibrée comprenant peu de fruits et de légumes corrélée à une consommation importante de sucre et d’aliments ultra-transformés ont plus de risque de développer une candidose chronique. Les anti-inflammatoires et l’antibiothérapie à répétition sont aussi des facteurs de risque non négligeables.

Candidose :  Les premiers conseils à suivre lorsqu’on est atteint

Prenez rendez-vous avec votre naturopathe, il est formé pour vous aider dans les réformes en hygiène de vie et en diététique que vous devez mettre en place pour vous débarrasser de ce champignon envahissant et qui vous pose tant de difficultés.

Mes trois premiers conseils de base

1- Éliminez le sucre. le candida albicans s’en nourrit. Pour éradiquer la candidose, il vous faut purement et simplement éliminer tous les sucres de votre alimentation. J’ai bien dit TOUS les sucres. Cela vaut donc aussi pour la plupart des fruits. Attention au sucre caché ! Banissez  aussi le lait de vache : yaourts, fromages, fromage blanc, crèmes glacées, pâtisseries, industrielles ou artisanales. Dites adieu aux levures et au ferments : tous les aliments et les préparations contenant de la levure, des moisissures ou des ferments, comme le pain, les pizzas, la sauce soja, le tamari, les boissons fermentées… TER-MI-NÉ! Bye bye aussi au blé, l’orge, à l’avoine, à l’épeautre, au seigle, au kamut et au maïs, bien trop riches en gluten pour les premiers et en sucre pour le dernier.

Naturopathie : votre guide découverte offert !

2- Les aliments que vous devez privilégier : les laits végétaux, les fruits qui vous sont permis  comme les avocats, le pamplemousse, les pommes, les cerises, les myrtilles et les citrons, les légumes à l’exception de la pomme de terre, les céréales sans gluten comme le riz, le sarrasin, le quinoa, l’amarante, le tapioca, l’arrow-root, le millet, le sorgho, le teff…, les légumineuses comme les pois chiches, les lentilles (vertes ou corail), les azukis, les haricots (blancs, rouges etc.). Associés aux céréales, ils constituent d’ailleurs d’excellentes sources de protéines végétales, les fruits oléagineux comme les noix, les amandes, les noix de cajou, les noix de décan, les œufs cuits et les poissons non fumés

3- Prenez soin de vos intestins  en consommant des aliments riches en prébiotiques comme l’ail, l’oignon,la banane, les asperges, l’artichaut, le poireau ou encore le topinambour et complémentez vous  en probiotiques notamment du L. acidophilus et Bifidobacterium.

(1) source : medisite.fr 

Charlotte Guillot

Naturopathe

À lire aussi :

Détox intestinale à l’argile : 4 choses à savoir

Intestins : comment prendre soin de cette flore qui nous veut tant de bien

Alimentation transformée : attention danger!

Détox de sucre : mode d’emploi

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Share This
%d blogueurs aiment cette page :