fbpx

Fleurs de Bach, et si je (ré) essayais ?

Bien dans ses baskets

Vous avez déjà essayé les fleurs de Bach et vous avez constaté que cela ne fonctionnait pas ? Eh bien c’est peut-être tout à fait normal. Voici 4 raisons pour lesquelles les élixirs floraux sont très souvent mal utilisés…

Cela fait plusieurs années que je suis conseillère en Fleurs de Bach. Comme je le dis souvent, ces élixirs floraux sont à mon sens, un des plus fabuleux outils de connaissance de soi.

J’ai remarqué que certains semblaient réticents à entamer une démarche d’évolution personnelle grâce aux élixirs floraux, car me disent-ils : «J’ai déjà essayé ça ne fonctionne pas sur moi».

Et bien, vous savez quoi? C’est peut-être normal !

Créés par le Dr Edward Bach dans les années 1930, ces élixirs connaissent aujourd’hui un véritable engouement. Mais voilà, ils sont victimes de leur succès.
Le Dr Bach a travaillé pendant 7 ans pour découvrir ces 38 élixirs et il a élaboré un procédé de fabrication et de dilution qui est à la source de leur efficacité. À notre époque, presque 90 ans plus tard, il est difficile de trouver des flacons respectant ce savoir-faire. Mais pas de panique, il est bien sûr possible de s’en procurer.

Voici 4 raisons pour lesquelles les Fleurs de Bach n’ont peut-être pas fonctionné pour vous.

la dilution n’était pas la bonne

Les élixirs floraux sont des solarisations de fleurs fraichement coupées. À partir de ce « macérât mère », il convient de les préparer d’une manière spécifique, en les diluant. Comme pour l’homéopathie, le taux de dilution doit être très précis et respecté, sinon en effet cela fonctionne mal, voire pas du tout.

le contenu du flacon était altéré

Il faut également savoir que les élixirs floraux sont très sensibles. Il convient donc de ne pas les placer proche des ondes : téléphone portable, wifi, Bluetooth… De même, il faut les tenir loin des huiles essentielles, qui émettent une forte énergie. Quand vous les achetez, demandez au vendeur de les sortir de la boite avant de scanner le code-barres. Vous pouvez les conserver dans un endroit frais, sec, à l’abri des ondes. N’oubliez pas, lorsque vous déposez les gouttes sous votre langue, la pipette ne doit pas toucher l’intérieur de ta bouche pour ne pas altérer le produit.

Découvrez la naturopathie

la posologie n’était pas respectée

Comme vous pouvez le constater, l’efficacité des Fleurs de Bach ne réside pas dans la quantité, seulement quelques gouttes par jour suffisent. Aussi, il est important de respecter la régularité sur une période de 21 jours. Si vous les prenez un jour sur deux ou si vous arrêtez avant la fin de cette période, vous n’en ressentirez pas les effets bénéfiques.

la fleur choisie n’était pas la plus appropriée à ce moment-là

Il est important de savoir que choisir une Fleur de Bach n’est pas quelque chose d’aisé. C’est tout un métier! On considère que les charges émotionnelles délétères sont comme un oignon. Pas parce qu’elles font pleurer hein ! Mais parce qu’elles ont plusieurs couches. Il est assez difficile de déterminer soi-même quelle est la «couche» sur laquelle il faut travailler. Il y a toujours une partie de ce qui se passe en nous, qui est invisible à nos yeux. Une aide extérieure est plus que bienvenue pour sélectionner le bon élixir à l’instant T.

J’espère avoir pu vous éclairer sur le vaste sujet des Élixirs Floraux du Dr Bach.

Vous souhaitez (ré) essayer?

Je serai ravie de vous accompagner.

Vanessa Benhayoun,
naturopathe
https://www.vanessa-benhayoun.com

À lire sur le même thème : 
En voyage vers soi avec les fleurs de Bach

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Zoom sur l’hypersensibilité

Bien dans ses baskets

L’hypersensibilité n’est pas un phénomène de mode mais bien une réalité à laquelle de nombreuses personnes sont confrontées. Loin d’être un handicap, ce qu’elles ressentent pourtant souvent, leur hypersensibilité est un merveilleux potentiel.

Hypersensibilité kézako ?

L’hypersensibilité est une particularité du système nerveux. Elle concerne environ 20% de la population. Mais pas de panique, ce n’est ni une pathologie ni une anomalie. Ne dit-on pas que la rareté fait la valeur  ? C’est donc un fonctionnement tout à fait sain.

Les principales difficultés sont que les normes sociétales actuelles ne sont pas adaptées aux personnes hypersensibles. C’est pourquoi un grand nombre d’entre eux/nous se sentent à part ou différents.

Contrairement à ce qu’on peut entendre, l’hypersensibilité n’est pas un phénomène de mode. De tout temps il y a eu des hypersensibles, dont certains personnages célèbres. « Je suis doué d’une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire  » écrivait par exemple Gustave Flaubert

Les personnalités hypersensibles sont en général émotives, empathiques, intuitives, elles ressentent leur environnement et les émotions avec intensité, et ont leurs sens plus développés. Les spasmophiles, les fibromyalgiques, les colopathes, les hyperactifs – TDAH, les Zèbres et autres personnes à hauts potentiels font bien souvent partie des hypersensibles.

Il y a un point important à clarifier : même si vivre avec une hypersensibilité n’est pas rose tous les jours, cela n’est pas un problème à résoudre. C’est un don. Un don magnifique, dont il faut prendre soin pour le voir s’épanouir.  « Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun c’est son génie. » Charles Baudelaire

Si vous vous sentez hypersensible, vous êtes alors quelqu’un d’exceptionnel ! Vous pouvez vous appuyer sur cette qualité. Si vous reconnaissez un(e) de vos proches, vous avez beaucoup de chances que cette personne fasse partie de votre vie.

Hypersensibilité, que disent les neurosciences ?

L’hypersensibilité est donc une particularité du système nerveux.

Les hypersensibles ont beaucoup plus de connexions neuronales que la plupart des gens. Ils doivent traiter à chaque seconde de très nombreuses informations, en grande partie sensorielles. Ils ont donc beaucoup, beaucoup, plus de choses à gérer. Cela peut être épuisant et très déstabilisant. Les hypersensibles sentent tout et captent des éléments subtils qui peuvent être imperceptibles pour les autres.

Pour mieux comprendre ce qui se passe dans le corps, nous allons observer concrètement le fonctionnement du système nerveux.

Il est constitué de deux parties : le système nerveux central et le système nerveux autonome.

Le système nerveux central est composé de l’encéphale (cerveau, cervelet et tronc cérébral) et de la moelle épinière. Il analyse et enregistre les informations sensorielles, et assure les fonctions intellectuelles et motrices. Comme nous l’avons vu plus haut chez les hypersensibles, les connexions neuronales sont plus développées, environ 50% de plus. Le système nerveux central, en particulier l’encéphale, est donc lui aussi en hyperfonctionnement.

Le système nerveux autonome (ou neuro-végétatif) gère les fonctions nerveuses involontaires, celles qu’on ne contrôle pas. Comme le fonctionnement des organes, des muscles lisses et des systèmes hormonaux. C’est le virtuose de l’homéostasie. C’est-à-dire de l’équilibre du milieu intérieur : respirations, fonctions excrétrices, circulation, rythme cardiaque, métabolisme, immunité, etc. Il est lui-même divisé en deux fonctions : l’orthosympathique et le parasympathique.

Le système nerveux sympathique (ou orthosympathique) est l’initiateur des réactions « combattre ou fuir ». Il s’active lorsque nous sommes en situation de danger ou de stress et produit les substances neuromédiatrices appelées les catécholamines : dopamine, adrénaline, noradrénaline. C’est le système de l’action. Il s’enclenche lors de chocs physiques ou émotionnels. Chez les hypersensibles ce système est sur-sollicité, car ils captent plus d’informations provenant de leur environnement extérieur.

Le système nerveux parasympathique est l’initiateur du repos et de relaxation. Mais aussi de tous les relâchements tels que les larmes, les évanouissements (malaise vagal), épuisement, sensation de faiblesse. Lorsque l’orthosympathique est trop souvent sollicité et le parasympathique pas suffisamment, il en résulte un effondrement nerveux. Le passage en parasympathique se fait alors brutalement et une fatigue chronique peut s’installer avec tout son cortège de conséquences. Les hypersensibles ayant leur système nerveux orthosympathique sur-sollicité sont donc plus exposés à ce phénomène d’effondrement nerveux.

Découvrez la naturopathie

Vous comprendrez maintenant pourquoi il est indispensable pour les hypersensibles de prendre soin de leur système nerveux. Que ce soit dans leur quotidien ou pour atteindre leurs objectifs. Il existe des clés leur permettant d’utiliser ce merveilleux potentiel. Je vous en parlerais très prochainement dans un prochain article. 😉

Êtes-vous hypersensible ? petit test…

Je dirais avec une touche d’humour : si vous vous posez la question, c’est que vous l’êtes probablement.

Voici un petit questionnaire qui peut vous aider à déterminer avec plus de précision si vous êtes hypersensible.

  1. Je me sens « à part », atypique, différent.
  2. Je suis timide.
  3. Lorsque j’entre dans un lieu, je ressens tout de suite si l’ambiance est tendue ou détendue.
  4. L’humeur des autres va influencer la mienne.
  5. Je suis sensible à la douleur. Même si celle-ci n’est pas très forte, je peux me focaliser dessus.
  6. J’ai besoin de m’isoler pour être au calme.
  7. J’aime lorsqu’il pleut.
  8. Je suis sensible à l’alcool et à la caféine.
  9. J’ai un imaginaire très développé.
  10. Les lumières vives, les bruits forts et les odeurs tenaces me dérangent.
  11. Lorsque je vais au supermarché, je peux me sentir très fatigué.
  12. Généralement les bruits me dérangent, même s’ils ne sont pas forts.
  13. Je suis sensible à l’art.
  14. Je suis consciencieux (se), je fais attention aux détails.
  15. Je suis facilement anxieux ou angoissé(e).
  16. Je peux paniquer lorsque je manque de temps.
  17. Je supporte mal la pression.
  18. Je suis sensible au stress.
  19. Je ne supporte pas la violence.
  20. La faim ou la soif peut beaucoup me perturber et influencer mon humeur.
  21. Les changements m’ébranlent.
  22. J’aime ce qui est doux, délicat, subtil.
  23. Je me sens mal à l’aise en situation de compétition.
  24. Je suis introverti.
  25. J’ai des difficultés de concentration.
  26. Mon esprit vagabonde souvent. Je papillonne.
  27. Je suis intuitif.
  28. Mes émotions sont très fortes.
  29. La détresse des autres me touche.
  30. J’ai un lien fort avec la nature et le monde animal.

Si vous avez plus de 12 affirmations qui vous correspondent, il se peut que vous soyez hypersensible. Cette information peut vous aider à mieux vous comprendre.

Aussi ceci n’est qu’un test. C’est surtout votre ressenti qui compte. Vous pouvez vous sentir hypersensible en ayant entouré moins de 12 affirmations, et si toutes les affirmations vous parlent vous n’êtes pas forcement hyper-hyper-hypersensible. 😉

Vanessa Benhayoun,
naturopathe

https://www.vanessa-benhayoun.com 

Pour aller plus loin
Retrouvez également l’interview de Sophie Schlogel, inspiratrice et accompagnatrice de personnes hypersensibles 

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Comment atteindre un état de grande détente grâce au Yin Yoga

Bien dans ses baskets

crédit photo : Serge Mercier

Le yin yoga, créé par l’Américain Paul Grilley dans les années 1990, associe les postures du hatha yoga indien classique et les principes de l’énergétique chinoise. Nathalie Allégatière, naturopathe et professeur de Yoga à Aix-en-Provence, nous en dit plus sur la richesse de cette pratique… À découvrir et à mettre en place dès la rentrée !

MSL: Nathalie, le yoga se pratique de plus en plus en France. Les cours et les adeptes fleurissent de toute part… Pourquoi cette pratique attire-t-elle tant aujourd’hui ?

Nathalie Allégatière: Dans notre société matérialiste et individualiste, souvent focalisée sur le « paraître », nombre d’entre nous sont aujourd’hui en quête de sens, de valeurs, d’authenticité. À la recherche d’un espace de réelle bienveillance, où ils peuvent être eux-mêmes, être accueillis tels qu’ils sont sans se sentir jugés, sans notion de performance ou de compétition.
Le yoga est une pratique qui combine tout cela, qui permet de renouer avec soi-même, son corps physique et ses sensations, de nourrir à la fois le corps et l’esprit. Il apporte un ancrage dans l’instant présent au travers de la respiration.
Ce n’est pas un hasard si le mot « yoga » signifie « union » en sanskrit, car il nous aide à ré-unir toutes les parties de nous-même.

MSL: Vous êtes à la fois professeur de yoga et naturopathe, ce n’est pas courant et même assez rare pour être souligné. Quel est l’intérêt de lier ces deux approches ?

Nathalie Allégatière: Je pratiquais le yoga depuis de nombreuses années lorsque je me suis formée à la naturopathie. Pour moi, ces deux approches sont indissociables, cela a toujours été une évidence dans mon mode de vie.
Le yoga est un véritable outil naturopathique, que je propose régulièrement à mes clients. En effet, il agit au niveau global : sur le corps physique, le mental, l’émotionnel, la force vitale, et sur tous les grands systèmes de l’organisme : musculaire et osseux, nerveux, hormonal, circulatoire, digestif, immunitaire, je l’ai moi-même expérimenté en pratique.
En outre, tout comme la naturopathie, il s’agit d’une pratique que chacun peut s’approprier pour accéder au mieux-être de façon autonome.

MSL: Vous proposez notamment un type de pratique particulier, le yin yoga. De quoi s’agit-il ?

Nathalie Allégatière: Le yin yoga, créé par l’Américain Paul Grilley dans les années 1990, associe les postures du hatha yoga indien classique et les principes de l’énergétique chinoise. Il s’inspire du concept yin/yang de la pensée chinoise traditionnelle, dans lequel le principe « yang » est associé à l’action, au mouvement, et le principe « yin » à la lenteur, l’immobilité. Ces deux principes sont complémentaires et ne peuvent exister l’un sans l’autre.
Ainsi, le yin yoga est une pratique douce et lente qui vise à contrebalancer les effets de notre vie aujourd’hui très « yang » pour atteindre un état de grande détente, voire même un état méditatif me disent mes élèves. Les postures sont tenues pendant plusieurs minutes afin d’étirer les tissus profonds du corps (fascias, ligaments et tendons).
Le yin yoga cible également les méridiens énergétiques afin de stimuler et rééquilibrer la circulation de l’énergie dans notre corps.
Il est parfaitement complémentaire des pratiques de yoga dynamiques et des disciplines sportives intenses.

MSL: Pouvez-vous nous décrire plus concrètement une séance de yin yoga ?

Nathalie Allégatière : Mes cours de yin yoga débutent par un temps de reconnexion au corps, aux sensations, à la respiration, suivi d’une brève méditation.
Vient ensuite la pratique à proprement parler, qui se déroule en musique et s’articule autour d’un thème, par exemple une zone du corps (le dos, le bassin, etc.), des méridiens spécifiques (foie et vésicule biliaire, rein et vessie, etc.), une visée thérapeutique (antistress, détox, système hormonal), ou encore une intention, une saison (par exemple ouverture du cœur, organe associé à l’été).
Les postures sont maintenues pendant plusieurs minutes et réalisées à l’aide de supports afin de détendre totalement les muscles (tissus yang) pour accéder aux tissus profonds, les tissus « yin ».
Entre chaque posture, j’invite les élèves à observer les effets sur le corps physique, énergétique, mental et émotionnel. Ce temps d’intériorité permet à chacun d’identifier son ressenti, de s’approprier la pratique afin, au fil des séances, d’accéder à une perception de plus en plus fine de son corps et de ses sensations. Le cours se termine par un temps de relaxation.

MSL : Est-ce que cette pratique s’adresse à un public particulier ? Quels bénéfices peut-on en retirer ?

Nathalie Allégatière : Le yin yoga s’adresse à tous, le professeur se chargeant de proposer à chacun des adaptations spécifiques en fonction de ses besoins. J’utilise pour cela de nombreux supports : briques en liège, coussins de différentes formes, sangles et couvertures.
Le premier bénéfice est un état de profonde détente physique, mentale et émotionnelle. Ainsi, le yin yoga constitue une excellente technique de gestion du stress et, par ricochet, des divers maux qui lui sont associés. Le travail sur les tissus profonds permet en outre de libérer de nombreuses tensions physiques responsables de douleurs chroniques. Enfin, le yin yoga aide aussi les pratiquants à « recharger leurs batteries » en passant en mode « récupération » via le système nerveux parasympathique et l’harmonisation du corps énergétique. En fin de séance, mes élèves me confient souvent qu’ils se sentent aussi reposés qu’après une nuit de sommeil.

 

Interview réalisée par Charlotte Guillot

INFORMATIONS PRATIQUES
Retrouvez Nathalie Allégatière pour des cours de yoga collectifs ou particuliers, ainsi que des consultations de naturopathie, chez The Place, à Aix-en-Provence : www.thepilatesplace.fr.
Elle propose aussi des cours et ateliers en entreprise.
Contact : nathalie.allegatiere-yoga@outlook.fr
Facebook : Nathalie Allégatière Yoga
Site : www.allegatiere-naturo.fr

Comment atteindre un état de grande détente grâce au Yin Yoga

Le yin yoga, créé par l’Américain Paul Grilley dans les années 1990, associe les postures du hatha yoga indien classique et les principes de l’énergétique chinoise. Nathalie Allégatière, naturopathe et professeur de Yoga à Aix-en-Provence, nous en dit plus sur la richesse de cette pratique… À découvrir et à mettre en place dès la rentrée !

20 minutes chrono pour détendre le bas du dos


Voici une série de postures de yoga spécialement pensée pour étirer et soulager le bas du dos afin de lui redonner confort et souplesse.

Salutation au soleil : votre rituel du matin !

La salutation au soleil est l'un des rituels de yoga les plus pratiqués à travers le monde. Nathalie Allégatière, naturopathe et professeur de yoga, nous donne ici les clés d'une pratique dynamique à mettre en oeuvre dès le matin pour relancer la circulation de...

Les bienfaits de la respiration alternée 


La respiration alternée, nadi shodhana en sanskrit, est une pratique du souffle (pranayama) qui vise à rééquilibrer la circulation de l’énergie et à oxygéner toutes nos cellules. Voici comment la pratiquer! Selon l’approche expérimentée depuis des millénaires par les...

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Une rentrée sereine grâce aux fleurs de Bach

Bien dans ses baskets

Vivre une rentrée en mode apaisé et prolonger au maximum les bienfaits des vacances … Un doux rêve pour certain.e.s qui ont l’habitude de vivre le mois de septembre comme un marathon et appréhendent ce moment parfois synonyme aussi de grands bouleversements. Retour à des rythmes infernaux, changement de poste, de maîtresse ou de classe pour nos enfants, déménagement… Voici quelques précieux élixirs pour nous aider à garder l’équilibre et vivre ces moments plus sereinement

Ceux qui ont l’habitude de me lire savent combien j’aime les fleurs de Bach ! Connues dans le monde entier, elles comptent désormais des millions d’adeptes. Si elles ont un tel succès, c’est parce qu’elles sont non seulement simples d’utilisation, qu’elles sont sans effets secondaires et surtout qu’elles permettent d’harmoniser les états émotionnels souffrants par un mécanisme d’action aussi mystérieux qu’efficace. Leur effet est si doux, si naturel, si profond qu’on ressent lorsqu’on les utilise comme une libération intérieure qui serait intervenue grâce à nos propres forces de guérison.

Les élixirs floraux du Dr Bach sont très simples d’utilisation mais ils impliquent d’être à l’écoute de ses émotions pour reconnaître celles qui génèrent de la souffrance. Frustrations, colères, peurs, insatisfactions, déprime, abattement sont autant d’états émotionnels qui nous avertissent que nous vivons un déséquilibre intérieur, que nous nous sommes écartés de nos besoins et que nous ne sommes pas sur la bonne voie.

Alors, à l’approche de la rentrée et d’un mois de septembre bien chargé, zoom sur quelques unes d’entre elles qui peuvent nous être bien utiles tout comme à nos chers bambins sur lesquels elles fonctionnent admirablement bien!

« J’ai peur de la rentrée »

Qu’il s’agisse de la peur de la rentrée, de la nouvelle maîtresse, de votre nouveau poste… dès qu’il y a une peur précise, il n’y pas à hésiter : c’est Mimulus vers laquelle il faut s’orienter. Vous ne ressentirez bientôt plus d’inquiétude.

« Je ne vais jamais y arriver ! »

Lorsque vous avez tendance à estimer un travail plus difficile qu’il ne l’est en réalité, que vous vous sentez dépassé.e par vos tâches quotidiennes, que vous vous sentez découragé.e avant même d’avoir commencé, procurez vous Hornbeam. Vous vous sentirez de nouveau capable et adopterez une attitude bien plus positive et décontractée 😉

« Mieux vaut abandonner maintenant»

Vous détestez les obstacles, vous manquez de volonté, vous êtes vite découragé.e. et vous préférez penser à abandonner… il vaut bien mieux essayer Gentian ! Vous verrez, le courage et la persévérance redeviendront bientôt vos alliés.

« Je suis déjà surmenée »

Vous êtes sur le point de lâcher prise car vous vous sentez écrasé.e par le poids des responsabilités et ce malgré une grande performance habituelle ? Elm vous aidera à mieux gérer vos forces et à vous reprendre. Vous pourrez ainsi reprendre sereinement votre travail et assumer vos responsabilités.

« J’ai du mal avec les transitions, les changements »

Ah les changements ! Pour les accompagner comme pour accompagner toutes les transitions et passages de la vie comme la puberté, la retraite… pensez à Walnut. Cette fleur vous permettra de vous adapter aux nouvelles périodes de la vie ou à de nouvelles situations que vous rencontrez.

« C’était mieux l’année dernière »

Vous ressentez de la mélancolie ? Vous regrettez le passé ou vous souffrez du mal de Pays? Honeysuckle vous permettra de vous réjouir à nouveau du présent et atténuera vos souffrances.

« Je me fais beaucoup de soucis pour mes enfants »

Vous vous inquiétez excessivement pour eux tout comme pour votre entourage d’une façon générale ? Savez-vous que si vous parveniez à mieux vous différencier de la souffrance des autres, de vos enfants en l’occurence dans cet exemple, vous pourriez beaucoup mieux les aider à assumer leur vie et leurs responsabilités. Alors n’hésitez pas une seconde de plus et essayer Red Chestnut.

Retenez que les fleurs de Bach s’utilisent en fonction des états émotionnels souffrants que vous ressentez dans le présent. Prenez trois gouttes sous la langue matin et soir jusqu’à 21 jours.

Vous souhaitez bénéficier d’une e-consultation en Fleur de Bach et recevoir votre complexe personnalisé ? N’hésitez pas à me contacter  par mail !

Charlotte GUILLOT

Naturopathe

À lire aussi:

– 7 conseils pour bien gérer ses émotions

– En voyage vers soi avec les fleurs de Bach

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

L’accompagnement émotionnel de la femme enceinte

Bien dans ses baskets

Apprendre à accueillir et à vivre en douceur les émotions liées à cette période si particulière de la grossesse, tant pour la femme que pour l’homme et pour le couple, c’est le chemin que vous propose la naturopathie. 

La grossesse est une étape de vie particulièrement importante, pour la femme, pour l’homme et pour le couple qu’ils forment.

Le vécu de chacun, sa personnalité, ses valeurs, mais aussi l’histoire du couple et le contexte de vie sont autant d’éléments qui influencent la manière de vivre ces 9 mois. De la nouvelle de la grossesse à l’accouchement et l’arrivée de bébé, cette période est généralement vécue intensément d’un point de vue psycho-émotionnel.

Accueillir un enfant, devenir mère, devenir père, devenir une famille, tous ces processus peuvent bouleverser, chambouler, activer ou réactiver le vécu de chacun, avec ses multiples joies mais aussi parfois ses zones d’ombres. Attendre un enfant pour la première fois c’est aussi se confronter à l’inconnu et à une partie de mystère qui nous échappe. De part tous ces éléments, la grossesse peut être rythmée de joies intenses comme être teintée d’anxiété, de frustration, ou encore d’incompréhension…L’imprégnation hormonale liée à la grossesse peut renforcer ces sentiments voir créer des vagues d’humeur inattendues, souvent qualifiées de « montagnes russes ».

Ici encore la naturopathie se propose d’accompagner la femme (et l’homme) dans ce processus et ce de manière globale et individualisée.

Parmi ces outils, les fleurs de Bach ou élixirs floraux sont de considérables atouts. Ces macérâts de plantes inventés par le Dr. Bach dans les années 30 sont considérés comme des harmonisants émotionnels. Mimulus (peur), Rock Rose (angoisse), Wild Oat (frustration), Holly (colère), Mustard (mélancolie passagère), Olive (fatigue), Impatiens (impatience), Walnut (transition), chacun de ces élixirs a une résonnance émotionnelle spécifique qu’il convient d’accorder au vécu de chacun. Ces élixirs sont fabriqués sur un substrat alcoolique : trois gouttes directement sous la langue par prise suffisent et ne constituent pas en soi une contre-indication aux femmes enceintes. Néanmoins pour les plus avertis, il est bon de noter que certains laboratoires les vendent également sous forme de granules.

Des techniques de relaxation telles que la sophrologie, la pratique régulière de respirations ventrales, la méditation ou encore la cohérence cardiaque permettent de tempérer les émotions, d’apprendre à les accueillir et à les vivre en douceur.

Le couple qui éprouve le besoin de partager des moments de détente ensemble peut profiter des soirées ou d’instants calmes pour se masser avec de l’huile végétale neutre de type amande douce, rose musquée, ou encore d’onagre, ce qui aura le mérite, chez la femme notamment, de nourrir la peau afin de conserver son élasticité en prévention d’éventuelles vergetures. La pratique de Yoga ou de Pilate prénatal constituent des activités quotidiennes également très adaptées à la femme enceinte, l’accompagnant sur le plan physique mais aussi psycho-émotionnel.

Est-il encore besoin de préciser que le respect des temps de repos est indispensable à la gestion des émotions ? La fatigue exacerbe la sensibilité. De sensible on devient hypersensible et la moindre émotion peut devenir totalement démesurée. Un sommeil de qualité et de quantité suffisant, des petites siestes, des grasses matinées ou des temps de pause répartis dans la journée sont des choses simples mais fondamentales à l’équilibre émotionnel.

Au niveau alimentaire, des apports réguliers d’oméga 3, de magnésium et de vitamines B permettent de nourrir le système nerveux et de soutenir la sphère émotionnelle. Rappelons à ce titre qu’ils préviennent du post-partum.

Enfin, bien sur, être accompagné(e), entouré(e) de personnes respectueuses, empathiques et bienveillantes participe au bien être et bien vivre. Alors entourez vous d’amis ou des membres de votre famille qui vous sont chers, mais aussi d’une sage femme ou d’un(e) gynécologue-obstétricien qui soit à votre écoute, qui vous comprenne et respecte vos choix. Vous ne vivrez votre grossesse que plus sereinement. Et si le besoin se fait sentir, plutôt que de rester seul(e), désarmé(e) face à ses difficultés, il ne faut pas hésiter à consulter. Savoir faire appel aux services d’un praticien quel qu’il soit quand on en a besoin, c’est aussi savoir prendre soin de soi…et de la vie en soi.

Nina Bossard
Naturopathe
www.nina-bossard-naturopathe.fr

Ces conseils sont à titre indicatif et informationnel. Ils ne se substituent aucunement à un avis médical expert.

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Nos émotions sont nos guides: écoutons-les !

Bien dans ses baskets

Les émotions ne sont que des messages qui demandent que nous apportions une réponse pour que nous évoluions. Ecoutons-les, respectons-les, vivons-les et répondons à leur appel ! Au risque de passer à côté de Soi…

Avez-vous remarqué que les émotions ne sont que des messages qui nous demandent de nous mettre en mouvement, de passer à l’action. Elles sont en cela un précieux outil de développement personnel. C’est bien d’ailleurs le sens premier du mot. Émotion vient du latin « ex-movere » qui veut dire « mettre en mouvement quelque chose qui va de l’intérieur vers l’extérieur ».  Un événement extérieur vient déclencher une émotion parce qu’il a touché quelque chose à l’intérieur de nous qui demande à son tour à se manifester, qui demande à prendre forme à l’extérieur.

Une émotion est donc tout simplement une réaction que nous avons face à un stimulus et qui implique que nous apportions une réponse. Ce stimulus peut être affectif, psychologique ou environnemental. Par exemple : je vois un lion, j’ai peur, je fuis. Assez basique mais efficace comme exemple. On pourrait dire aussi je gagne au loto, je suis en joie, j’invite tous mes amis pour fêter ça. Mon compagnon me quitte, je suis triste, j’appelle une amie pour parler et être soutenue. C’est donc le stimulus, environnemental, affectif, psychologique, qui va provoquer l’émotion et qui va commander une expression de notre part.

L’émotion est ainsi un état passager d’agitation qui dure tant que nous n’apportons pas la réponse adéquate. Lorsque nous entravons ce chemin naturel, l’émotion se fige, la souffrance s’enkyste et un déséquilibre se crée.

Hélas, dans nos sociétés modernes, nous n’écoutons plus nos émotions, nous ne nous mettons pas en mouvement. On cherche même souvent à nier nos émotions, on nous apprend même à les maîtriser, à les enfouir, à ne pas les montrer… Et nous reproduisons bien souvent ceci avec nos enfants : « ne te met pas en colère », « ne pleure pas »… « ne sois pas timide »…

L’évolution des codes, les vies que l’on s’impose pour répondre à des critères extérieurs, pour « avoir l’air », les masques que nous portons depuis l’enfance pour répondre non pas à Soi mais aux injonctions extérieures… Tout cela fait qu’on ne s’autorise plus à exprimer ses émotions. On ne s’autorise même plus à les sentir, à les reconnaître. En psychologie, on appelle ça être coupé.

Pourquoi nous coupons-nous de nos émotions? Que se passerait-il si j’écoutais cette émotion qui me noue le ventre à chaque lundi, ou cette frustration tapie au fond de moi qui me dit que je suis en train de passer à côté de ma vie, ou celle qui fait que j’ai tellement peur de « je ne sais quoi » que je ne trouve plus le courage d’avancer dans ma vie, ou cet état dans lequel je me mets toujours en disant aux autres « ça va très bien et toi » alors que c’est le chaos intérieur…  Que se passerait-il si j’écoutais ces messages et que je commençais à agir en conséquence ?

Les émotions ont toujours existé pour que nous avançions dans la vie, dans notre évolution. « Une émotion rencontrée, vécue, traversée, ne laisse pas de trace. Elle est juste un intermédiaire de notre expression au monde » rappelle Pascale Millier.

Dominick Léaud Zachoval dans son livre, les élixir floraux de Bach, en chemin vers soi, rappelle que :

  • la peur a permis à l’Homme de survivre et de se protéger
  • la colère lui a permis de défendre son territoire pour impressionner et éloigner les prédateurs et les ennemis. C’est la fameuse danse du Hakka des All Blacks qui vise à impressionner l’adversaire !
  • la tristesse lui  a appris l’introspection et à faire le deuil après une perte ou une épreuve
  • la joie lui a permis de se sentir vivant et lui apporter la motivation

Les émotions existent parce que nous sommes vivants, que nous avons donc une vie à mener : la nôtre. Elles demandent que nous écoutions leurs messages, pour que nous nous mettions en mouvement, pour que nous évoluions. Evoluer vers quoi ? Tout simplement vers nous-même. Et c’est certainement le plus intéressant voyage à mener dans sa vie 😉

Vous voulez des conseils pour apprendre à mieux gérer vos émotions. Je vous en dis plus ici 😉

Charlotte Guillot

Naturopathe

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille