fbpx

Mini-séance de yoga pour dénouer le haut du dos

Mini-séance de yoga pour dénouer le haut du dos

Photo : Serge Mercier

Crispations dans les trapèzes, nuque raide, épaules douloureuses… le haut du dos est le siège de nombreuses tensions dues au stress, à la fatigue, au travail répétitif et à notre vie envahie par les écrans.Voici une courte séquence de yoga à pratiquer lors de votre routine bien-être matinale ou après votre journée de travail afin de dénouer les tensions dans le haut du dos. Pendant toute la séquence, efforcez-vous de bien détendre les bras et les épaules. L’expiration vous aidera à lâcher prise!

Posture de l’enfant : Balasana

Asseyez-vous sur vos talons puis ramenez le front sur le sol devant vous. Les bras sont déposés le long du corps, dessus des mains sur le sol. Si besoin, rajoutez un coussin entre le bassin et les talons. Restez là 10 longues respirations.

Le chat qui s’étire : Marjariasana

Passez maintenant à 4 pattes, mains et genoux sur le sol, et répartissez le poids du corps de manière équilibrée entre tous les points d’appuis, le dos est plat.

Inspirez et creusez légèrement le dos en rapprochant les omoplates l’une de l’autre puis expirez et arrondissez le dos en repoussant le sol avec vos mains, les omoplates s’éloignent l’une de l’autre. Faites ce mouvement 10 fois.

Repassez en posture de l’enfant pendant 10 respirations et observez les sensations dans le haut du dos.

Le diamant bras liés vers le haut : Vajrasana urdhva baddha hastasana

Asseyez-vous sur vos talons (ou en tailleur, sur un coussin si besoin).

Sur l’inspiration, montez les bras vers le ciel et croisez les doigts en tournant les paumes vers le haut. Détendez bien les épaules, qui s’éloignent des oreilles. Restez là 5 longues respirations.

Ramenez maintenant les bras vers l’avant, doigts toujours croisés, paumes qui poussent vers l’avant, et arrondissez le dos. Sentez les omoplates qui s’éloignent l’une de l’autre. Restez là 5 longues respirations.

Crochetez ensuite les deux mains dans le dos et, sur l’inspiration, montez-les bras légèrement vers le haut en ouvrant la poitrine vers l’avant. Sentez que les omoplates se rapprochent. Restez là 5 longues respirations.

De nouveau, passez en posture de l’enfant pendant 10 respirations et observez les sensations dans le haut du dos.

La tête de vache : Gomukhasana

Asseyez-vous sur vos talons ou en tailleur.

Inspirez et montez le bras droit vers le ciel puis fléchissez le bras et ramenez la main entre les omoplates. Passez le bras gauche dans le dos par le bas et rapprochez les doigts des deux mains, en les touchant si c’est possible pour vous, comme sur la photo. Vous pouvez aussi agripper une sangle ou un foulard pour rapprocher les mains. Gardez la nuque bien détendue.

Restez là 5 à 10 longues respirations puis relâchez et secouez doucement les bras.

Faites ensuite la posture de l’autre côté, bras gauche vers le haut et bras droit vers le bas. Restez de nouveau 5 à 10 respirations puis secouez doucement les bras.

Repassez en posture de l’enfant pendant 10 respirations et observez les sensations dans le haut du dos.

Relaxation finale : Savasana

Allongez-vous sur le sol, fermez les yeux et relâchez complètement le corps sur le sol pour 5 à 10 minutes de relaxation.

Si certaines de ces postures sont particulièrement agréables pour vous, n’hésitez pas à les maintenir plus longtemps tout en respirant de manière ample et consciente afin d’aller encore plus loin dans la détente.

Namaste !

Nathalie Allégatière

Nathalie Allégatière est naturopathe et professeur de yoga à Aix-en-Provence. Retrouvez-la sur son site Internet www.allegatiere-naturo.fr/ et sur Facebook www.facebook.com/NathalieAllegatiereYoga/   

Mini-séance de yoga pour dénouer le haut du dos

Crispations dans les trapèzes, nuque raide, épaules douloureuses… le haut du dos est le siège de nombreuses tensions dues au stress, à la fatigue, au travail répétitif et à notre vie envahie par les écrans.Voici une courte séquence de yoga à pratiquer lors de votre routine bien-être matinale ou après votre journée de travail afin de dénouer les tensions dans le haut du dos. Pendant toute la séquence, efforcez-vous de bien détendre les bras et les épaules. L’expiration vous aidera à lâcher prise!

Comment atteindre un état de grande détente grâce au Yin Yoga

Le yin yoga, créé par l’Américain Paul Grilley dans les années 1990, associe les postures du hatha yoga indien classique et les principes de l’énergétique chinoise. Nathalie Allégatière, naturopathe et professeur de Yoga à Aix-en-Provence, nous en dit plus sur la richesse de cette pratique… À découvrir et à mettre en place dès la rentrée !

20 minutes chrono pour détendre le bas du dos


Voici une série de postures de yoga spécialement pensée pour étirer et soulager le bas du dos afin de lui redonner confort et souplesse.

Salutation au soleil : votre rituel du matin !

La salutation au soleil est l'un des rituels de yoga les plus pratiqués à travers le monde. Nathalie Allégatière, naturopathe et professeur de yoga, nous donne ici les clés d'une pratique dynamique à mettre en oeuvre dès le matin pour relancer la circulation de...

Les bienfaits de la respiration alternée 


La respiration alternée, nadi shodhana en sanskrit, est une pratique du souffle (pranayama) qui vise à rééquilibrer la circulation de l’énergie et à oxygéner toutes nos cellules. Voici comment la pratiquer! Selon l’approche expérimentée depuis des millénaires par les...

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

La pensée positive, entre niaiserie et véritable outil

La pensée positive, entre niaiserie et véritable outil

Enfin, quelques voix s’élèvent contre « l’injonction au bonheur ». Un article*, ici ou là, ose contrer la bien-pensance commune au monde du développement personnel, une autre nébuleuse qui mérite éclaircissement.

Parmi ces notions souvent vaseuses employées à tour de bras, trône la pensée positive. Largement reprise par tous les acteurs du bien-être, elle obtient ses lettres de noblesse auprès de certains psychologues*, même s’il est important de ne pas aggraver la confusion qui s’est installée entre pensée positive et psychologie positive.

La pensée positive, considérée comme l’adoption d’un état d’esprit ouvert, optimiste et confiant, est bénéfique. Alors, me direz-vous, où est le problème ?

Il est précisément dans ce qui est retenu et galvaudé, vulgarisé et simplifié à outrance, donc forcément réducteur et dangereux.

Penser positif, ce n’est pas ne pas penser. Ce n’est en rien un détournement du réel et une affabulation naïve. Ce n’est pas non plus afficher un esprit positif factice qui ne consisterait qu’à voir le bon côté des choses, et occulter ce qui dérange. Autrement dit, ce n’est pas se raconter des histoires !

Penser positif, c’est peut-être considérer l’ensemble et la complexité de tout phénomène, plutôt que s’emmurer hypocritement dans un monde rose bonbon. C’est sans doute être capable, au-delà des silences courtois et complices d’un monde qui ne tourne pas bien rond, de porter optimisme et confiance, malgré tout. Et non en ignorant le tout. Ce choix conscient et responsable s’éloigne de l’obligation d’apparence malheureusement devenue courante dans le domaine large du bien-être.

Ainsi, la pensée positive est bien plus profonde que le simple colportage de citations de « sages » sorties de leur contexte et dénuées de leur sens premier, qu’il nous faut réhabiliter. Elle est bien plus complexe que l’affichage d’un sourire normatif détaché du coeur.

La pensée positive, c’est voir au-delà de. C’est traverser et accepter les colères, les peurs, les tristesses, les souffrances. Les siennes comme celles du monde. En aucun cas, c’est ne pas les voir.

L’empathie, autre mot détourné de son sens profond, n’est possible qu’à cette condition.

Il en est de même pour une vraie résilience, individuelle et collective.

En 2019, à l’heure où l’effondrement de notre civilisation post-industrielle semble inévitable, le monde a besoin de vrais optimistes, et non de faux fuyants.

Le verre est à la fois à moitié-vide et à moitié-plein, mais l’important n’est pas que nous nous focalisions sur le vide ni sur le plein. L’important c’est de considérer avec justesse le fait qu’il soit « à moitié ». Et de sourire qu’il en soit ainsi.

Delphine Lentz,
naturopathe
https://www.facebook.com/delphinenaturopathe/

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Fleurs de Bach, et si je (ré) essayais ?

Fleurs de Bach, et si je (ré) essayais ?

Vous avez déjà essayé les fleurs de Bach et vous avez constaté que cela ne fonctionnait pas ? Eh bien c’est peut-être tout à fait normal. Voici 4 raisons pour lesquelles les élixirs floraux sont très souvent mal utilisés…

Cela fait plusieurs années que je suis conseillère en Fleurs de Bach. Comme je le dis souvent, ces élixirs floraux sont à mon sens, un des plus fabuleux outils de connaissance de soi.

J’ai remarqué que certains semblaient réticents à entamer une démarche d’évolution personnelle grâce aux élixirs floraux, car me disent-ils : «J’ai déjà essayé ça ne fonctionne pas sur moi».

Et bien, vous savez quoi? C’est peut-être normal !

Créés par le Dr Edward Bach dans les années 1930, ces élixirs connaissent aujourd’hui un véritable engouement. Mais voilà, ils sont victimes de leur succès.
Le Dr Bach a travaillé pendant 7 ans pour découvrir ces 38 élixirs et il a élaboré un procédé de fabrication et de dilution qui est à la source de leur efficacité. À notre époque, presque 90 ans plus tard, il est difficile de trouver des flacons respectant ce savoir-faire. Mais pas de panique, il est bien sûr possible de s’en procurer.

Voici 4 raisons pour lesquelles les Fleurs de Bach n’ont peut-être pas fonctionné pour vous.

la dilution n’était pas la bonne

Les élixirs floraux sont des solarisations de fleurs fraichement coupées. À partir de ce « macérât mère », il convient de les préparer d’une manière spécifique, en les diluant. Comme pour l’homéopathie, le taux de dilution doit être très précis et respecté, sinon en effet cela fonctionne mal, voire pas du tout.

le contenu du flacon était altéré

Il faut également savoir que les élixirs floraux sont très sensibles. Il convient donc de ne pas les placer proche des ondes : téléphone portable, wifi, Bluetooth… De même, il faut les tenir loin des huiles essentielles, qui émettent une forte énergie. Quand vous les achetez, demandez au vendeur de les sortir de la boite avant de scanner le code-barres. Vous pouvez les conserver dans un endroit frais, sec, à l’abri des ondes. N’oubliez pas, lorsque vous déposez les gouttes sous votre langue, la pipette ne doit pas toucher l’intérieur de ta bouche pour ne pas altérer le produit.

Découvrez la naturopathie

la posologie n’était pas respectée

Comme vous pouvez le constater, l’efficacité des Fleurs de Bach ne réside pas dans la quantité, seulement quelques gouttes par jour suffisent. Aussi, il est important de respecter la régularité sur une période de 21 jours. Si vous les prenez un jour sur deux ou si vous arrêtez avant la fin de cette période, vous n’en ressentirez pas les effets bénéfiques.

la fleur choisie n’était pas la plus appropriée à ce moment-là

Il est important de savoir que choisir une Fleur de Bach n’est pas quelque chose d’aisé. C’est tout un métier! On considère que les charges émotionnelles délétères sont comme un oignon. Pas parce qu’elles font pleurer hein ! Mais parce qu’elles ont plusieurs couches. Il est assez difficile de déterminer soi-même quelle est la «couche» sur laquelle il faut travailler. Il y a toujours une partie de ce qui se passe en nous, qui est invisible à nos yeux. Une aide extérieure est plus que bienvenue pour sélectionner le bon élixir à l’instant T.

J’espère avoir pu vous éclairer sur le vaste sujet des Élixirs Floraux du Dr Bach.

Vous souhaitez (ré) essayer?

Je serai ravie de vous accompagner.

Vanessa Benhayoun,
naturopathe
https://www.vanessa-benhayoun.com

À lire sur le même thème : 
En voyage vers soi avec les fleurs de Bach

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Zoom sur l’hypersensibilité

Zoom sur l’hypersensibilité

L’hypersensibilité n’est pas un phénomène de mode mais bien une réalité à laquelle de nombreuses personnes sont confrontées. Loin d’être un handicap, ce qu’elles ressentent pourtant souvent, leur hypersensibilité est un merveilleux potentiel.

Hypersensibilité kézako ?

L’hypersensibilité est une particularité du système nerveux. Elle concerne environ 20% de la population. Mais pas de panique, ce n’est ni une pathologie ni une anomalie. Ne dit-on pas que la rareté fait la valeur  ? C’est donc un fonctionnement tout à fait sain.

Les principales difficultés sont que les normes sociétales actuelles ne sont pas adaptées aux personnes hypersensibles. C’est pourquoi un grand nombre d’entre eux/nous se sentent à part ou différents.

Contrairement à ce qu’on peut entendre, l’hypersensibilité n’est pas un phénomène de mode. De tout temps il y a eu des hypersensibles, dont certains personnages célèbres. « Je suis doué d’une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire  » écrivait par exemple Gustave Flaubert

Les personnalités hypersensibles sont en général émotives, empathiques, intuitives, elles ressentent leur environnement et les émotions avec intensité, et ont leurs sens plus développés. Les spasmophiles, les fibromyalgiques, les colopathes, les hyperactifs – TDAH, les Zèbres et autres personnes à hauts potentiels font bien souvent partie des hypersensibles.

Il y a un point important à clarifier : même si vivre avec une hypersensibilité n’est pas rose tous les jours, cela n’est pas un problème à résoudre. C’est un don. Un don magnifique, dont il faut prendre soin pour le voir s’épanouir.  « Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun c’est son génie. » Charles Baudelaire

Si vous vous sentez hypersensible, vous êtes alors quelqu’un d’exceptionnel ! Vous pouvez vous appuyer sur cette qualité. Si vous reconnaissez un(e) de vos proches, vous avez beaucoup de chances que cette personne fasse partie de votre vie.

Hypersensibilité, que disent les neurosciences ?

L’hypersensibilité est donc une particularité du système nerveux.

Les hypersensibles ont beaucoup plus de connexions neuronales que la plupart des gens. Ils doivent traiter à chaque seconde de très nombreuses informations, en grande partie sensorielles. Ils ont donc beaucoup, beaucoup, plus de choses à gérer. Cela peut être épuisant et très déstabilisant. Les hypersensibles sentent tout et captent des éléments subtils qui peuvent être imperceptibles pour les autres.

Pour mieux comprendre ce qui se passe dans le corps, nous allons observer concrètement le fonctionnement du système nerveux.

Il est constitué de deux parties : le système nerveux central et le système nerveux autonome.

Le système nerveux central est composé de l’encéphale (cerveau, cervelet et tronc cérébral) et de la moelle épinière. Il analyse et enregistre les informations sensorielles, et assure les fonctions intellectuelles et motrices. Comme nous l’avons vu plus haut chez les hypersensibles, les connexions neuronales sont plus développées, environ 50% de plus. Le système nerveux central, en particulier l’encéphale, est donc lui aussi en hyperfonctionnement.

Le système nerveux autonome (ou neuro-végétatif) gère les fonctions nerveuses involontaires, celles qu’on ne contrôle pas. Comme le fonctionnement des organes, des muscles lisses et des systèmes hormonaux. C’est le virtuose de l’homéostasie. C’est-à-dire de l’équilibre du milieu intérieur : respirations, fonctions excrétrices, circulation, rythme cardiaque, métabolisme, immunité, etc. Il est lui-même divisé en deux fonctions : l’orthosympathique et le parasympathique.

Le système nerveux sympathique (ou orthosympathique) est l’initiateur des réactions « combattre ou fuir ». Il s’active lorsque nous sommes en situation de danger ou de stress et produit les substances neuromédiatrices appelées les catécholamines : dopamine, adrénaline, noradrénaline. C’est le système de l’action. Il s’enclenche lors de chocs physiques ou émotionnels. Chez les hypersensibles ce système est sur-sollicité, car ils captent plus d’informations provenant de leur environnement extérieur.

Le système nerveux parasympathique est l’initiateur du repos et de relaxation. Mais aussi de tous les relâchements tels que les larmes, les évanouissements (malaise vagal), épuisement, sensation de faiblesse. Lorsque l’orthosympathique est trop souvent sollicité et le parasympathique pas suffisamment, il en résulte un effondrement nerveux. Le passage en parasympathique se fait alors brutalement et une fatigue chronique peut s’installer avec tout son cortège de conséquences. Les hypersensibles ayant leur système nerveux orthosympathique sur-sollicité sont donc plus exposés à ce phénomène d’effondrement nerveux.

Découvrez la naturopathie

Vous comprendrez maintenant pourquoi il est indispensable pour les hypersensibles de prendre soin de leur système nerveux. Que ce soit dans leur quotidien ou pour atteindre leurs objectifs. Il existe des clés leur permettant d’utiliser ce merveilleux potentiel. Je vous en parlerais très prochainement dans un prochain article. 😉

Êtes-vous hypersensible ? petit test…

Je dirais avec une touche d’humour : si vous vous posez la question, c’est que vous l’êtes probablement.

Voici un petit questionnaire qui peut vous aider à déterminer avec plus de précision si vous êtes hypersensible.

  1. Je me sens « à part », atypique, différent.
  2. Je suis timide.
  3. Lorsque j’entre dans un lieu, je ressens tout de suite si l’ambiance est tendue ou détendue.
  4. L’humeur des autres va influencer la mienne.
  5. Je suis sensible à la douleur. Même si celle-ci n’est pas très forte, je peux me focaliser dessus.
  6. J’ai besoin de m’isoler pour être au calme.
  7. J’aime lorsqu’il pleut.
  8. Je suis sensible à l’alcool et à la caféine.
  9. J’ai un imaginaire très développé.
  10. Les lumières vives, les bruits forts et les odeurs tenaces me dérangent.
  11. Lorsque je vais au supermarché, je peux me sentir très fatigué.
  12. Généralement les bruits me dérangent, même s’ils ne sont pas forts.
  13. Je suis sensible à l’art.
  14. Je suis consciencieux (se), je fais attention aux détails.
  15. Je suis facilement anxieux ou angoissé(e).
  16. Je peux paniquer lorsque je manque de temps.
  17. Je supporte mal la pression.
  18. Je suis sensible au stress.
  19. Je ne supporte pas la violence.
  20. La faim ou la soif peut beaucoup me perturber et influencer mon humeur.
  21. Les changements m’ébranlent.
  22. J’aime ce qui est doux, délicat, subtil.
  23. Je me sens mal à l’aise en situation de compétition.
  24. Je suis introverti.
  25. J’ai des difficultés de concentration.
  26. Mon esprit vagabonde souvent. Je papillonne.
  27. Je suis intuitif.
  28. Mes émotions sont très fortes.
  29. La détresse des autres me touche.
  30. J’ai un lien fort avec la nature et le monde animal.

Si vous avez plus de 12 affirmations qui vous correspondent, il se peut que vous soyez hypersensible. Cette information peut vous aider à mieux vous comprendre.

Aussi ceci n’est qu’un test. C’est surtout votre ressenti qui compte. Vous pouvez vous sentir hypersensible en ayant entouré moins de 12 affirmations, et si toutes les affirmations vous parlent vous n’êtes pas forcement hyper-hyper-hypersensible. 😉

Vanessa Benhayoun,
naturopathe

https://www.vanessa-benhayoun.com 

Pour aller plus loin
Retrouvez également l’interview de Sophie Schlogel, inspiratrice et accompagnatrice de personnes hypersensibles 

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Comment atteindre un état de grande détente grâce au Yin Yoga

Comment atteindre un état de grande détente grâce au Yin Yoga

crédit photo : Serge Mercier

Le yin yoga, créé par l’Américain Paul Grilley dans les années 1990, associe les postures du hatha yoga indien classique et les principes de l’énergétique chinoise. Nathalie Allégatière, naturopathe et professeur de Yoga à Aix-en-Provence, nous en dit plus sur la richesse de cette pratique… À découvrir et à mettre en place dès la rentrée !

MSL: Nathalie, le yoga se pratique de plus en plus en France. Les cours et les adeptes fleurissent de toute part… Pourquoi cette pratique attire-t-elle tant aujourd’hui ?

Nathalie Allégatière: Dans notre société matérialiste et individualiste, souvent focalisée sur le « paraître », nombre d’entre nous sont aujourd’hui en quête de sens, de valeurs, d’authenticité. À la recherche d’un espace de réelle bienveillance, où ils peuvent être eux-mêmes, être accueillis tels qu’ils sont sans se sentir jugés, sans notion de performance ou de compétition.
Le yoga est une pratique qui combine tout cela, qui permet de renouer avec soi-même, son corps physique et ses sensations, de nourrir à la fois le corps et l’esprit. Il apporte un ancrage dans l’instant présent au travers de la respiration.
Ce n’est pas un hasard si le mot « yoga » signifie « union » en sanskrit, car il nous aide à ré-unir toutes les parties de nous-même.

MSL: Vous êtes à la fois professeur de yoga et naturopathe, ce n’est pas courant et même assez rare pour être souligné. Quel est l’intérêt de lier ces deux approches ?

Nathalie Allégatière: Je pratiquais le yoga depuis de nombreuses années lorsque je me suis formée à la naturopathie. Pour moi, ces deux approches sont indissociables, cela a toujours été une évidence dans mon mode de vie.
Le yoga est un véritable outil naturopathique, que je propose régulièrement à mes clients. En effet, il agit au niveau global : sur le corps physique, le mental, l’émotionnel, la force vitale, et sur tous les grands systèmes de l’organisme : musculaire et osseux, nerveux, hormonal, circulatoire, digestif, immunitaire, je l’ai moi-même expérimenté en pratique.
En outre, tout comme la naturopathie, il s’agit d’une pratique que chacun peut s’approprier pour accéder au mieux-être de façon autonome.

MSL: Vous proposez notamment un type de pratique particulier, le yin yoga. De quoi s’agit-il ?

Nathalie Allégatière: Le yin yoga, créé par l’Américain Paul Grilley dans les années 1990, associe les postures du hatha yoga indien classique et les principes de l’énergétique chinoise. Il s’inspire du concept yin/yang de la pensée chinoise traditionnelle, dans lequel le principe « yang » est associé à l’action, au mouvement, et le principe « yin » à la lenteur, l’immobilité. Ces deux principes sont complémentaires et ne peuvent exister l’un sans l’autre.
Ainsi, le yin yoga est une pratique douce et lente qui vise à contrebalancer les effets de notre vie aujourd’hui très « yang » pour atteindre un état de grande détente, voire même un état méditatif me disent mes élèves. Les postures sont tenues pendant plusieurs minutes afin d’étirer les tissus profonds du corps (fascias, ligaments et tendons).
Le yin yoga cible également les méridiens énergétiques afin de stimuler et rééquilibrer la circulation de l’énergie dans notre corps.
Il est parfaitement complémentaire des pratiques de yoga dynamiques et des disciplines sportives intenses.

MSL: Pouvez-vous nous décrire plus concrètement une séance de yin yoga ?

Nathalie Allégatière : Mes cours de yin yoga débutent par un temps de reconnexion au corps, aux sensations, à la respiration, suivi d’une brève méditation.
Vient ensuite la pratique à proprement parler, qui se déroule en musique et s’articule autour d’un thème, par exemple une zone du corps (le dos, le bassin, etc.), des méridiens spécifiques (foie et vésicule biliaire, rein et vessie, etc.), une visée thérapeutique (antistress, détox, système hormonal), ou encore une intention, une saison (par exemple ouverture du cœur, organe associé à l’été).
Les postures sont maintenues pendant plusieurs minutes et réalisées à l’aide de supports afin de détendre totalement les muscles (tissus yang) pour accéder aux tissus profonds, les tissus « yin ».
Entre chaque posture, j’invite les élèves à observer les effets sur le corps physique, énergétique, mental et émotionnel. Ce temps d’intériorité permet à chacun d’identifier son ressenti, de s’approprier la pratique afin, au fil des séances, d’accéder à une perception de plus en plus fine de son corps et de ses sensations. Le cours se termine par un temps de relaxation.

MSL : Est-ce que cette pratique s’adresse à un public particulier ? Quels bénéfices peut-on en retirer ?

Nathalie Allégatière : Le yin yoga s’adresse à tous, le professeur se chargeant de proposer à chacun des adaptations spécifiques en fonction de ses besoins. J’utilise pour cela de nombreux supports : briques en liège, coussins de différentes formes, sangles et couvertures.
Le premier bénéfice est un état de profonde détente physique, mentale et émotionnelle. Ainsi, le yin yoga constitue une excellente technique de gestion du stress et, par ricochet, des divers maux qui lui sont associés. Le travail sur les tissus profonds permet en outre de libérer de nombreuses tensions physiques responsables de douleurs chroniques. Enfin, le yin yoga aide aussi les pratiquants à « recharger leurs batteries » en passant en mode « récupération » via le système nerveux parasympathique et l’harmonisation du corps énergétique. En fin de séance, mes élèves me confient souvent qu’ils se sentent aussi reposés qu’après une nuit de sommeil.

 

Interview réalisée par Charlotte Guillot

INFORMATIONS PRATIQUES
Retrouvez Nathalie Allégatière pour des cours de yoga collectifs ou particuliers, ainsi que des consultations de naturopathie, chez The Place, à Aix-en-Provence : www.thepilatesplace.fr.
Elle propose aussi des cours et ateliers en entreprise.
Contact : nathalie.allegatiere-yoga@outlook.fr
Facebook : Nathalie Allégatière Yoga
Site : www.allegatiere-naturo.fr

Mini-séance de yoga pour dénouer le haut du dos

Crispations dans les trapèzes, nuque raide, épaules douloureuses… le haut du dos est le siège de nombreuses tensions dues au stress, à la fatigue, au travail répétitif et à notre vie envahie par les écrans.Voici une courte séquence de yoga à pratiquer lors de votre routine bien-être matinale ou après votre journée de travail afin de dénouer les tensions dans le haut du dos. Pendant toute la séquence, efforcez-vous de bien détendre les bras et les épaules. L’expiration vous aidera à lâcher prise!

Comment atteindre un état de grande détente grâce au Yin Yoga

Le yin yoga, créé par l’Américain Paul Grilley dans les années 1990, associe les postures du hatha yoga indien classique et les principes de l’énergétique chinoise. Nathalie Allégatière, naturopathe et professeur de Yoga à Aix-en-Provence, nous en dit plus sur la richesse de cette pratique… À découvrir et à mettre en place dès la rentrée !

20 minutes chrono pour détendre le bas du dos


Voici une série de postures de yoga spécialement pensée pour étirer et soulager le bas du dos afin de lui redonner confort et souplesse.

Salutation au soleil : votre rituel du matin !

La salutation au soleil est l'un des rituels de yoga les plus pratiqués à travers le monde. Nathalie Allégatière, naturopathe et professeur de yoga, nous donne ici les clés d'une pratique dynamique à mettre en oeuvre dès le matin pour relancer la circulation de...

Les bienfaits de la respiration alternée 


La respiration alternée, nadi shodhana en sanskrit, est une pratique du souffle (pranayama) qui vise à rééquilibrer la circulation de l’énergie et à oxygéner toutes nos cellules. Voici comment la pratiquer! Selon l’approche expérimentée depuis des millénaires par les...

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Envie de préserver sa santé ?

Midi sous la Lune protège vos données,
vous ne serez pas spamé.

Découvrez les 11 clés essentielles qu’enseigne la naturopathie pour cultiver sa santé et sa vitalité naturellement

Inscrivez-vous pour recevoir votre guide découverte

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir votre guide découverte, les newsletters, les articles exclusifs et les offres de programmes de Midi sous la Lune

Une rentrée sereine grâce aux fleurs de Bach

Une rentrée sereine grâce aux fleurs de Bach

Vivre une rentrée en mode apaisé et prolonger au maximum les bienfaits des vacances … Un doux rêve pour certain.e.s qui ont l’habitude de vivre le mois de septembre comme un marathon et appréhendent ce moment parfois synonyme aussi de grands bouleversements. Retour à des rythmes infernaux, changement de poste, de maîtresse ou de classe pour nos enfants, déménagement… Voici quelques précieux élixirs pour nous aider à garder l’équilibre et vivre ces moments plus sereinement

Ceux qui ont l’habitude de me lire savent combien j’aime les fleurs de Bach ! Connues dans le monde entier, elles comptent désormais des millions d’adeptes. Si elles ont un tel succès, c’est parce qu’elles sont non seulement simples d’utilisation, qu’elles sont sans effets secondaires et surtout qu’elles permettent d’harmoniser les états émotionnels souffrants par un mécanisme d’action aussi mystérieux qu’efficace. Leur effet est si doux, si naturel, si profond qu’on ressent lorsqu’on les utilise comme une libération intérieure qui serait intervenue grâce à nos propres forces de guérison.

Les élixirs floraux du Dr Bach sont très simples d’utilisation mais ils impliquent d’être à l’écoute de ses émotions pour reconnaître celles qui génèrent de la souffrance. Frustrations, colères, peurs, insatisfactions, déprime, abattement sont autant d’états émotionnels qui nous avertissent que nous vivons un déséquilibre intérieur, que nous nous sommes écartés de nos besoins et que nous ne sommes pas sur la bonne voie.

Alors, à l’approche de la rentrée et d’un mois de septembre bien chargé, zoom sur quelques unes d’entre elles qui peuvent nous être bien utiles tout comme à nos chers bambins sur lesquels elles fonctionnent admirablement bien!

« J’ai peur de la rentrée »

Qu’il s’agisse de la peur de la rentrée, de la nouvelle maîtresse, de votre nouveau poste… dès qu’il y a une peur précise, il n’y pas à hésiter : c’est Mimulus vers laquelle il faut s’orienter. Vous ne ressentirez bientôt plus d’inquiétude.

« Je ne vais jamais y arriver ! »

Lorsque vous avez tendance à estimer un travail plus difficile qu’il ne l’est en réalité, que vous vous sentez dépassé.e par vos tâches quotidiennes, que vous vous sentez découragé.e avant même d’avoir commencé, procurez vous Hornbeam. Vous vous sentirez de nouveau capable et adopterez une attitude bien plus positive et décontractée 😉

« Mieux vaut abandonner maintenant»

Vous détestez les obstacles, vous manquez de volonté, vous êtes vite découragé.e. et vous préférez penser à abandonner… il vaut bien mieux essayer Gentian ! Vous verrez, le courage et la persévérance redeviendront bientôt vos alliés.

« Je suis déjà surmenée »

Vous êtes sur le point de lâcher prise car vous vous sentez écrasé.e par le poids des responsabilités et ce malgré une grande performance habituelle ? Elm vous aidera à mieux gérer vos forces et à vous reprendre. Vous pourrez ainsi reprendre sereinement votre travail et assumer vos responsabilités.

« J’ai du mal avec les transitions, les changements »

Ah les changements ! Pour les accompagner comme pour accompagner toutes les transitions et passages de la vie comme la puberté, la retraite… pensez à Walnut. Cette fleur vous permettra de vous adapter aux nouvelles périodes de la vie ou à de nouvelles situations que vous rencontrez.

« C’était mieux l’année dernière »

Vous ressentez de la mélancolie ? Vous regrettez le passé ou vous souffrez du mal de Pays? Honeysuckle vous permettra de vous réjouir à nouveau du présent et atténuera vos souffrances.

« Je me fais beaucoup de soucis pour mes enfants »

Vous vous inquiétez excessivement pour eux tout comme pour votre entourage d’une façon générale ? Savez-vous que si vous parveniez à mieux vous différencier de la souffrance des autres, de vos enfants en l’occurence dans cet exemple, vous pourriez beaucoup mieux les aider à assumer leur vie et leurs responsabilités. Alors n’hésitez pas une seconde de plus et essayer Red Chestnut.

Retenez que les fleurs de Bach s’utilisent en fonction des états émotionnels souffrants que vous ressentez dans le présent. Prenez trois gouttes sous la langue matin et soir jusqu’à 21 jours.

Vous souhaitez bénéficier d’une e-consultation en Fleur de Bach et recevoir votre complexe personnalisé ? N’hésitez pas à me contacter  par mail !

Charlotte GUILLOT

Naturopathe

À lire aussi:

– 7 conseils pour bien gérer ses émotions

– En voyage vers soi avec les fleurs de Bach

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille