fbpx

Des rillettes très veggie!

Ce mois-ci Carole Veniel nous propose de bien belles recettes veggies pour remplacer le traditionnel foie gras accompagnées de blinis gluten free. Vite, testons !

Rillettes de champignons

VOS INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

250 g de champignons de paris
2 gousses d’ail
1 échalote
1 c. à soupe bombée de purée d’amandes
1. à café d’huile de noisettes
De l’huile d’olive
Une poignée de noisettes décortiquées
Une pincée de noix de muscade
Sel, poivre
Persil

LA PRÉPARATION

Laver et éplucher les carottes. Les mixer dans un robot avec l’ail et l’échalote

Faire fondre quelques minutes le tout dans une poêle avec de l’huile d’olive

Hors du feu, rajouter le jus de citron, le sel, le poivre, le cumin et le beurre de cacahuètes

Bien mélanger et rajouter la coriandre ciselée

Attention : Il est important de mélanger le beurre de cacahuètes quand les carottes sont chaudes pour obtenir un mélange homogène 

 

Rillettes de carottes

VOS INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

250 g de carottes
1 gousse d’ail
1 échalote
1 c. à soupe de jus de citron
3 c. à soupe d’huile d’olive
1 c. à soupe bombée de beurre de cacahuètes
1 c. à café de cumin
1 petite poignée de coriandre ciselée
Sel, poivre

LA PRÉPARATION

Eplucher l’ail et l’échalote et les hâcher

Laver les champignons et les couper en fines lamelles

Dans une poêle faire revenir dans l’huile d’olive l’ail, l’échalote et les champignons quelques minutes.

Mixer le tout en incorporant la purée d’amandes, l’huile de noisettes, la noix de muscade et les noisettes

Mettre au réfrigérateur

A la sortie décorer avec quelques feuilles de persil

Blinis à la farine de sarrasin

VOS INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

100 g de farine de sarrasin
50 g de maïzena
2 œufs
25 cl de lait d’amandes
1 sachet de levure
Sel

LA PRÉPARATION

Dans un saladier, mélanger la farine de sarrasin, la maïzena et la levure

Faire un puits au milieu, ajouter un œuf entier et un jaune et mélanger

Incorporer le lait d’amandes petit à petit

Quand le mélange est lisse, incorporer le blanc d’œuf monté en neige et le sel

Faire chauffer la poêle avec un peu d’huile, faire de petits tas de pâte et cuire à feu doux 4 minutes de chaque côté

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

La fatigue hivernale : s’en préserver naturellement

Le 21 décembre sonne le Solstice d’hiver et laisse déjà deviner le renouveau printanier avec ses journées qui se prolongent subtilement. Mais pour l’heure, les basses températures, mais aussi l’humidité et la faible luminosité mettent notre organisme à rude épreuve…

Une fois de plus, l’observation de la nature est la meilleure des leçons : les animaux ralentissent le rythme, certains hibernent. Les arbres sont nus pour économiser leur énergie et toute la végétation semble en sommeil : tandis que certaines vivaces conservent leurs rhizomes ou leurs bulbes sous terre et disparaissent de nos jardins, les plantes annuelles meurent et dispersent leurs graines qui attendent sagement le printemps…

Et nous, que faisons-nous ?
Après la frénésie des préparatifs puis des festivités de fin d’année, l’année redémarre trop souvent sur les chapeaux de roue avec la multiplication des activités et des sollicitations. Pourtant, notre organisme vit lui bel et bien au rythme de la nature.

Alors, écoutez-le, et profitez de cette invitation au calme et au repos à laquelle l’automne vous a préparé.

En médecine chinoise, pour laquelle le solstice d’hiver marque le milieu de l’hiver, l’organe le plus sollicité en hiver est le rein, qui joue le rôle de batterie énergétique. En effet, c’est le rein qui compense l’énergie que notre corps déploie pour nous réchauffer et à s’adapter aux rudesses hivernales. Mais trop sollicité, il peut s’épuiser.

Il s’agit donc de s’économiser et de soutenir le fonctionnement de notre organisme.

1/ Tout d’abord et en toute logique, dormez et reposez-vous !

En hiver, inutile de jouer les durs. Si possible, on se couche tôt et on se lève le plus tard possible. Le corps se répare et se régénère en dormant, pensez-y !
Dès que votre emploi du temps le permet, reposez-vous : siestes, temps d’apaisement, ne serait-ce que quelques minutes.

2/ Prenez du temps pour vous

Offrez-vous un massage relaxant, un sauna réchauffant et détoxifiant, rendez vous sur un lieu que vous affectionnez…

Accordez-vous du temps pour réaliser ce qui vous fait plaisir et vous rend serein : promenades dans la nature, lecture, cuisine, dessin…!

Dites non à ce qui vous encombre ou vous coûte. En bref, prenez soin de vous et de votre corps .

3/ Privilégiez la tranquillité dans vos activités

Organisez-vous pour ne pas tomber dans le stress, que ce soit dans le cadre professionnel ou privé. Ralentissez !

Conservez les liens avec vos proches en les invitant autour d’un bon thé ou d’une infusion maison, mais ne vous dispersez pas et ne multipliez pas les sorties, ce n’est pas encore le moment.

Pratiquez des activités douces et régénérantes, mais continuez à bouger et à prendre l’air ! Et respirez en profondeur !

4/ Manger sain, réchauffant et vitalisant

Privilégiez les légumes de saison, il y en a ! Choux, tubercules, épinards, alliacés, céleri, poireau, mâche pour les légumes…

Pommes, kiwi, châtaignes du côté des fruits.

Sans oublier tous les oléagineux et les fruits secs aux nombreux bienfaits, les céréales telles que l’avoine, le sarrasin, l’épeautre…

Faites le plein d’acides gras essentiels avec les poissons gras et les huiles végétales. Pensez aux fruits de mer et crustacés pour les minéraux qu’ils contiennent !

RECEVOIR MON GUIDE OFFERT

Privilégiez les cuissons dites sèches : wok, pilaf, au four…

Relevez vos plats avec des épices échauffants : gingembre, cannelle, girofle, curry, poivre, cardamome, muscade…

Les aliments fermentés vous aideront à reconstituer votre flore intestinale en douceur, à condition que vos intestins soient aptes à les tolérer (à vérifier avec votre naturopathe).

5/ Nourrissez vos cellules

Veillez en hiver à un apport suffisant en vitamines et notamment la vitamine D, mais également à vos apports en minéraux (magnésium notamment) et oligo-éléments pour soutenir les fonctions de votre organisme et votre immunité. Et souvenez-vous que c’est dans la nature (soleil) et dans vos assiettes en priorité que vous les trouverez !

6/ Soutenez en douceur votre organisme et vos émonctoires.

Durant l’hiver, l’heure n’est pas à la détox. Néanmoins, vous pouvez soutenir vos organes éliminateurs par des techniques d’hygiène vitale : mouvements, hydrologie, techniques corporelles. L’ingestion de plantes bien ciblées et à l’action douce à travers les tisanes est recommandée.

Selon votre terrain, une action plus spécifique peut être envisagée sur les conseils de votre naturopathe.

Alors, prenez bien soin de vous cet hiver.

Delphine LENTZ
Naturopathe

À lire aussi

En hiver, c’est couette, chaussette et épinette

Grippe: comment la prévenir avec la naturopathie

Hiver : 3 huiles essentielles incontournables

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Recette : oh la jolie salade!

Ce mois-ci Carole Veniel, notre cuisinière préférée, nous a concocté une très belle recette d’automne : une salade qui impressionnera, je n’en doute pas, tous vos amis. Car c’est de cru qu’il s’agit. Et saviez-vous que l’on pouvait manger la courge crue ?  L’objectif : continuer à prendre soin de notre vitalité en se gorgeant d’enzymes et de vitamines avant de bientôt hiberner…

VOS INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

4 carottes

200 g de courge butternuts

2 oranges

½ pomme granny smith

1 petite poignée de graines de courge

Une petite poignée de canneberges

Une petite poignée de noisettes

Une c. à s. de vinaigre de cidre

Une c. à c. de tamari

Une c. à s. d’huile de noisettes

LA PRÉPARATION

Laver et éplucher les carottes et les râper

Laver et éplucher la courge et la râper

Eplucher à vif une orange et prélever les suprêmes

Disposer dans un saladier

Couper la demi-pomme en julienne et la rajouter

Concasser les noisettes en mettant dans un sac de congélation et en les écrasant avec un rouleau à pâtisserie. Les torréfier dans une poêle anti-adhésive et les parsemer sur la salade avec les graines de courges et les canneberges

Préparer la vinaigrette. Presser une orange dans un bol. Rajouter le tamari, le vinaigre de cidre, l’huile de noisette et émulsionner.

Verser sur la salade et laisser reposer 5 minutes avant de déguster.

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Le gâteau au chocolat sans lait et sans gluten!

Retrouvez chaque mois une délicieuse recette naturo pratique élaborée par notre cuisinière en chef, la meilleure que je connaisse et qui vient de rejoindre, pour notre plus grand régal, l’équipe de Midi sous la Lune : Carole Veniel. Bienvenue à elle et à ses recettes qui font du bien à nos assiettes et respectent les règles d’or de vos naturopathes préférés. Il fallait bien une recette de gâteau au chocolat pour inaugurer cette série. Un gâteau au chocolat oui, mais sans lait de vache, sans gluten et sans sucre blanc… Carole a relevé le défi. À vos fourneaux !

VOS INGRÉDIENTS

200 g de chocolat noir

90 g de purée d’amandes

100g de farine de riz

40 g de rapadura

un sachet de levure

20 cl de lait d’amandes

2 oeufs

LA PRÉPARATION

Préchauffer le four à 200°C

Faire chauffer le lait d’amandes dans une casserole.

Ajouter le chocolat grossièrement concassé et le faire fondre à feu doux.

Hors du feu, ajouter la purée d’amandes. Bien mélanger.

Quand la préparation est tiède, incorporer les oeufs entiers et mélanger jusqu’à obtenir un mélange bien lisse.

Transvaser dans un saladier et ajouter la farine de riz et la levure afin d’obtenir un mélange homogène.

Graisser un moule à manquer et y verser la préparation.

Faire cuire au four pendant 20 mn.

Laisser refroidir avant de démouler.

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Balade d’automne exquise et pensive 1/3

L’automne est une délicieuse saison pour se balader et se ressourcer. Faites le plein de vitalité avec les cueillettes de saison et retrouvez les propriétés de ces trésors gustatifs généreusement mis à portée de nos paniers par dame Nature!

La lumière se tamise et les jours deviennent plus timides. La douceur des teintes vient éteindre doucement le feu de l’été, et fait la promesse d’une fraîcheur qui tranquillement, s’installe. Dans un monde où la technologie et nos modes de vie estompent les saisons, il fait bon sentir que l’automne point.

Il y a dans les balades d’automne une vérité simple : les temps de pause, doux et suaves, sont nécessaires. Essentiels même. A la réflexion, à l’introspection, aux temps de silence qui nous accompagnent sereinement vers l’hiver.En attendant ce dernier, réjouissons-nous des trésors généreusement mis à portée de nos paniers par la nature.

Automne : douceurs rouges, violines ou noires

Selon les latitudes, on peut encore trouver sur nos chemins en ce début d’automne, mûres et framboises qui égaieront nos papilles. Délicieuses par leur douceur, elles se consomment très facilement nature et c’est bien là la difficulté…Ne pas toutes les manger en cours de cueillette.

Les ronces affectionnent les bords de sentiers ensoleillés, elles font le plaisir des randonneurs. S’il reste des mûres dans le panier au retour de la balade, une tarte en fera un goûter délicieux. Et si vos provisions sont suffisantes, une confiture ou une gelée raviront vos matins. Mais ces préparations, aussi savoureuses soient-elles, vous priveront par leur cuisson, de leurs vitamines et ainsi, de leurs vertus antioxydantes. Car les mûres sont riches en folates et vitamines C et E. Elles contiennent également du fer, du cuivre et du manganèse. Leurs flavonoïdes influencent le rapport bon et mauvais cholestérol, et favorisent le bon fonctionnement cardio-vasculaire. Les propriétés antipyrétiques et anti-inflammatoires de la mûre en font un fruit utile car appétant, même affaibli ou malade.

La mûre est l’amie des voies urinaires, c’est en effet un diurétique intéressant. Riche en fibres, elle est laxative et aurait une action antiparasitaire et apaisante des muqueuses stomacale et intestinale. Aussi bonnes en bouche que pour sa santé, les mûres, souvent délaissées car protégées par les épines des ronces, méritent un arrêt cueillette.

De nombreux traités médicinaux mentionnent l’usage des feuilles et racines des ronces. Tandis que les Amérindiens soulageaient les asthénies et les diarrhées sévères avec une décoction de racines, les Grecs de l’Antiquité utilisaient la mûre gorgée du sang des Titans contre les maux de gorge.

Acidulée et pétillante en bouche, la framboise se trouve souvent en lisière de forêt, en plaine ou en moyenne montagne.

Elle aussi est diurétique et laxative, et a une bonne teneur en vitamine B9 et C. Mais c’est par sa forte charge minérale que celle-ci étonne, puisqu’elle fournit plus de 1300 mg de minéraux pour 100 kilocalories ! Sa charge en magnésium, calcium et fer en font un allié santé au goût apprécié de tous, y compris des enfants. Riche en antioxydants, elle a tout d’une grande et en plus, elle a une très faible charge glucidique.

Le framboisier est une plante très féminine, majeure en naturopathie ; hormis son aspect assainissant des voies urinaires, c’est un tonifiant utérin et un régulateur hormonal majeur, aux vertus profondément restauratrices et équilibrantes du terrain.

Autre délice d’automne : la figue. Les figuiers sont méditerranéens, mais se sont parfois éloignés de ses rivages. Si vous avez la chance de trouver un figuier au cours de votre balade, prenez le temps d’en garnir votre besace.

Teneur en fer, alcanisante par sa forte charge minérale, antioxydante, régulatrice du métabolisme lipidique, riche en fibres, protectrice de l’appareil cardio-vasculaire, la liste est longue des vertus de ce super fruit, à consommer frais ou séché.

Tartes, gâteaux et confitures de figues sont des merveilles gustatives. Mais la figue s’associe aussi très bien aux saveurs salées. Une tartine de fromage de brebis, figues, miel et noix est un pur moment de bonheur.

Delphine LENTZ

Naturopathe

 

À venir

– Dans les sous-bois, baies et champignons

– Clairières et hors-pistes : coin, noix et noisettes

 

 

 

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Les règles d’or d’un Buddha bowl réussi

Le Buddha bowl est incontestablement la star actuelle des recettes de la planète healthy food. Midi sous la Lune le kiffe pour son côté à la fois simplissime et créatif, complet et équilibré. Zoom sur les ingrédients à y intégrer pour qu’il soit vraiment parfait !

Le Buddha bowl, il n’y a certainement rien de plus simple à réaliser. Il vous suffit de disposer dans votre bol ou votre petit saladier tous vos ingrédients préférés en les agençant joliment. Crus, cuits, frits, grillés, poêlés, marinés…N’hésitez pas non plus à varier les saveurs, les couleurs et les textures. Les Buddha bowls sont traditionnellement végétariens, mais rien ne vous empêche d’y associer un peu de viande ou de poisson.

Voici quelques astuces pour composer des bols équilibrés et bénéficier d’un maximum de vitalité.

Choisissez une céréale en privilégiant les céréales sans gluten et de préférence complètes ou ½ complètes pour leur richesse en fibres et en protéines : riz, millet, amarante, quinoa, sarrasin, petit épeautre, maïs.…à vous de choisir !

Pour un bol végétarien associez-leur une légumineuse que vous aurez préalablement fait tremper la veille pour la rendre plus digeste. Les légumineuses sont les pois chiches, les lentilles, les pois cassés, les haricots… Pour disposer de tous les acides aminés essentiels et ainsi respecter les apports nécessaires en protéines, il vous faut associer en proportion environ 1/3 de légumineuses à 2/3 de céréales. Pour un bol non végétarien, remplacez les légumineuses par une protéine animale: œufs, viande, poisson ou fromage…

Ajoutez du vert : jeunes pousses d’épinards, roquette, bettes, pourpier, cresson, brocoli, chou kale, céleri… Toute cette chlorophylle apportera de la bonne humeur à vos intestins et à votre flore intestinale !

N’oubliez surtout pas d’intégrer une belle dose de légumes frais et de saison, crus ou justes saisis, en mariant les couleurs et les saveurs !

Parsemez votre bol de graines et de petites bombes nutritionnelles : ail, noisette, sésame, lin fraîchement moulu pour sa richesse en omégas 3, amandes pilées, graines de tournesol, de courges, de chia, baies de goji, curcuma, et gingembre…Vous n’avez que l’embarras du choix !

Arrosez le tout d’une délicieuse sauce ou d’un pesto maison en variant les huiles végétales  (noix, lin, chanvre, sésame, cameline) que vous choisirez de qualité biologique, extra vierge et de première pression à froid. Vous pouvez tout aussi bien composer vos sauces à base de yaourt de brebis, de purée d’oléagineux (amande, sésame, cajou…), de jus de citron, de tamari..

Ciselez une belle poignée d’herbes aromatiques, parsemez : c’est prêt !

Pour un buddha bowl vraiment au top, privilégiez toujours le bio et les légumes de saison. Dégustez….

Charlotte GUILLOT

Naturopathe

 

À lire aussi:

– 4 bonnes raisons d’adopter le régime flexitarien

– Quel gras manger et pourquoi

Alcalinisez votre assiette c’est urgent ! 

– Prendre soin de cette flore qui nous veut du bien 

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille