fbpx

La naturopathie pour prévenir les rhinites allergiques

Avec le printemps arrivent bien souvent les allergies. Nous sommes de plus en plus nombreux a être sujets à la rhinite allergique aussi couramment appelée « rhume des foins ». Bien sûr les pollens sont à l’oeuvre mais pour paraphraser Pasteur, en bonne naturopathe, je vous dirais « l’allergène n’est rien, c’est le terrain qui est tout » !  

Le nombre de personnes allergiques a doublé en 15 ans dans les pays occidentaux. C’est d’ailleurs la 4e maladie chronique au niveau mondial. En France, 20 à 25 % de la population est concernée. Selon les projections, ce pourcentage pourrait atteindre près de 50 % d’ici peu de temps (1) !

Les allergies sont bien souvent liées aux saisons et notamment à ce cher printemps qu’on attend tant mais qui peut devenir pour nombre d’entre nous un vrai cauchemar ! En cause : les pollens.

Démangeaisons au niveau des yeux ; éternuements en salve ; nez qui coule ou nez bouché ; fatigue ; perte de l’odorat partielle ou totale… La qualité de vie peut être fortement altérée par ces rhinites allergiques aussi appelées « rhume des foins ». D’autant que ces symptômes sont bien souvent aggravés par la présence de particules polluantes.

Et hélas, trois fois hélas, la pollution atmosphérique n’est pas prête de reculer… Voilà pourquoi sommes-nous peut-être de plus en plus nombreux à en développer chaque année. Mais il y a encore d’autres raison sur lesquelles nous seuls pouvons agir…

La rhinite allergique comment ça marche ?

La rhinite allergique est une inflammation des parois nasales provoquée par des éléments allergènes comme les grains de pollen. Lorsqu’on les respire, le système immunitaire s’emballe anormalement provoquant l’inflammation des muqueuses des yeux, du nez et de la gorge.

Pas cool du tout donc…Voici quelques astuces pour vous soulager si vous êtes concerné.e !

1/ Prenez soin de vos intestins : les liens entre immunité et intestins ne sont plus à démontrer; La santé intestinale est primordiale. Vous retrouverez dans cet article les premiers conseils à suivre…

2/ Complémentez-vous en acides gras polyinsaturés, Omégas 3 : les omégas 3, acides gras polyinsaturés que l’on trouve dans les poissons gras, l’huile de noix, de lin, de cameline, de chanvre, les graines de chia notamment sont, pour résumer, des anti-allergiques et anti-inflammatoires naturels. Or nous en sommes bien souvent carencés. Les intégrer à notre assiette quotidienne est indispensable, c’est d’ailleurs pour ça qu’on les appelle « acides gras essentiels »! Vous pouvez aussi vous complémentez à côté d’une alimentation équilibrée tout le temps nécessaire si votre terrain le nécessite ! Le mieux est de demander conseils à votre naturopathe. C’est aussi vrai pour les enfants et les adolescents : il a été démontré dans une étude scientifique que le taux sanguin d’oméga-3 totaux était relié à une réduction du risque d’asthme, de rhinite et de sensibilisation aux aéro-allergènes ainsi que de l’incidence de l’asthme entre 8 et 16 ans (2).

3/ Gérez votre stress : « Le stress est un levier de la pathologie qui passe souvent inaperçu mais qui a des conséquences sur le déclenchement de l’allergie et l’aggravation des symptômes » explique le Dr Nhan Pham-Thi, pneumopédiatre à l’hôpital Necker, à Paris(3). Alors mettez en place les techniques de gestion du stress dans votre hygiène de vie ! Respiration, mouvement, médiation, musique, relaxation, visualisation, olfactothérapie… Vous avez l’embarras du choix 😉

4/ Tentez l’ortie : elle contient une substance qui agit comme un antihistaminique. L’ortie a de multiples vertus. C’est la raison pour laquelle elle est un vrai trésor en naturopathie. En cas de rhume des foins, prenez-là sous forme de gélule trois fois par jour.

VOTRE GUIDE DE NATUROPATHIE OFFERT

À la lumière de ces premiers conseils, avez-vous deviné pourquoi les allergies étaient en forte augmentation dans nos civilisations? C’est à cause de notre hygiène de vie. Pour paraphraser Pasteur, on pourrait dire dans cet exemple précis que l’allergène n’est rien, c’est le terrain qui est tout. Changer son terrain ne dépend que de soi : seul nous pouvons agir par une hygiène de vie adaptée et les bons réflexes santé. Cela prend du temps et cela nécessite d’être bien accompagné.

Comment fait-on? On inscrit la naturopathie dans sa vie ! Rapprochez-vous d’un naturopathe solidement et sérieusement formé ! Et commandez dès maintenant le programme l’Instant Naturo: il est justement conçu pour vous accompagner progressivement et globalement. En 1 an, je vous transmets toutes les clés naturopathiques sans lesquelles une santé globale n’est pas possible 😉

 

Charlotte Guillot
Naturopathe, fondatrice de Midi sous le Lune

 

(1)http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/allergies/articles/11904-allergies-respiratoires-printemps.htm)
(2) Magnusson J et al., Polyunsaturated fatty acids in plasma at 8 years and subsequent allergic disease. J Allergy Clin Immunol 2017
(3)https://www.topsante.com/medecine/allergies/prevention-et-traitement-des-allergies/stress-il-aggrave-les-reactions-allergiques-31913

_____________________________________________________________

☆Découvrez les 11 clés essentielles que vous enseigne la naturopathie pour préserver votre santé et booster votre vitalité : votre guide est offert ! 

☆☆☆ Vous ne voulez pas perdre de temps et apprendre et appliquer dès aujourd’hui et facilement en 12 étapes les connaissances des naturopahes et préserver l’avenir de votre santé? Le programme l’Instant Naturo est fait pour vous !

 

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

À chacun son remède

Les préparations magistrales, trop souvent oubliées des praticiens de santé (y compris, malheureusement, dans une certaine pratique naturopathique), sont une merveilleuse illustration de remèdes individualisés et des possibilités de faire du « sur-mesure ». 

La standardisation de nos modes de vie (et souvent consécutivement…de nos modes de pensée) concourt à une uniformisation de notre manière de consommer. Ce phénomène est perceptible dans tous les domaines et la santé n’y a pas échappé, double résultat d’une dépossession des connaissances médicinales traditionnelles, et d’une obéissance généralisée inconsciente au savoir médical contemporain, répondant aux règles de l’ « evidence-based médicine », médecine fondée sur la preuve. Ce brillant savoir médical hyperspécialisé et hyper-rationalisé a fait oublier la singularité et la complexité des individus, et a favorisé l’émergence de traitements très ciblés supposés répondre à des symptômes précis, traitements supposés valables pour tous.

Mais, « les patients ne sont pas des clones, et les médecins ne sont pas des automates », si besoin de le rappeler.

Les préparations magistrales, trop souvent oubliées des praticiens de santé (y compris, malheureusement, dans une certaine pratique naturopathique), sont une merveilleuse illustration de remèdes individualisés et des possibilités de faire du « sur-mesure ».

Ovules, gélules, suppositoires, extraits de plantes fraîches, lotions, pommades, complexe d’huiles essentielles, tisanes… La multiplicité des formes galéniques couplée à l’immense variété de principes actifs disponibles dans la pharmacopée offre un choix des plus vastes pour répondre aux besoins des patients.

L’intérêt des préparations magistrales est incontestable. En effet, elles permettent de :

  • choisir la forme galénique la plus appropriée (exemple : un suppositoire aux huiles essentielles n’aura pas les mêmes effets qu’une prise orale ; un sirop sera apprécié par les personnes qui ont des difficultés à déglutir, etc.)
  • cibler les principes actifs, les doser avec finesse et les associer si nécessaire pour favoriser une synergie d’action
  • proposer la posologie la mieux adaptée au patient (poids, taille, âge du patient, restrictions éventuelles).

    Un choix qualitatif

    Préparations réservées aux pharmaciens d’officine, elles s’appuient sur les savoir-faire propres à la profession, héritière des apothicaires, laquelle obtient l’exclusivité de la préparation des remèdes sous Louis XVI.

L’évolution des techniques employées assure « une forme galénique stable, des dosages fiables, une administration facile permettant aussi une meilleure bio disponibilité du principe actif ». De plus, la traçabilité des préparations est aujourd’hui totale.

Une vue globale

Mais avant tout, les préparations magistrales sont le gage d’une approche à la fois  individualisée et globale du patient : les désordres sont considérés dans leurs implications et leurs interactions et dans les particularismes de leur expression chez tel patient, qui seront différentes chez tel autre.

Cela s’oppose au médicament industriel dont la vocation est, pour la majorité d’entre eux, d’avoir une action locale.

Aussi, prenez garde aux réponses et formules toutes faites. Un bon thérapeute s’intéresse à vous, à votre terrain, à votre individualité !

Delphine Lentz
Naturopathe 

☆Découvrez les 11 clés essentielles que vous enseigne la naturopathie pour préserver votre santé et booster votre vitalité : votre guide est offert ! 

☆☆☆ Vous ne voulez pas perdre de temps et apprendre et appliquer dès aujourd’hui et facilement en 12 étapes les connaissances des naturopahes et préserver l’avenir de votre santé? Le programme l’Instant Naturo est fait pour vous ! 

1- Article tiré du Lancet, 1999, cité par Philippe Abastado dans son livre « L’impasse du savoir. Essai d’épistémologie médicale », éd EDK, 2007

2- Article « La préparation magistrale : atout indispensable », Impact Médecine, 2009.
www.csmf.org/upload/File/…/2009/01/IMPACT_090122.pdf‎

Sources : http://unf3s.cerimes.fr/media/paces/Grenoble_1112/trouiller_patrice/trouiller_patrice_p01/trouiller_patrice_p01.pdf
La voie : Pour l’avenir de l’humanité
, Edgar Morin, Fayard, 2012

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Portes ouvertes de Printemps !

Nous y sommes! Même si notre calendrier s’obstine à le faire démarrer à une date ultérieure…Cette poussée de vie nous donne envie d’ouvrir grand nos portes et nos fenêtres afin de mieux l’accueillir. Cela tombe bien, car c’est exactement ce qui est préconisé par la naturopathie, avant toute autre chose ! 

Lélan printanier nous emplit et se confirme en sentant la nature s’animer et verdir. Les bourgeons s’engaillardissent et les oiseaux frétillent, tandis que la clémence des températures impulse un ballet revigorant mené par des créatures ailées et multicolores si précieuses à notre Terre qui nous offrent, pour quelques temps encore, des printemps babillards que l’on espère intarissables.

Cette poussée de vie nous met de bonne humeur et nous donne envie d’ouvrir grand nos portes et nos fenêtres afin de mieux l’accueillir. Cela tombe bien, car c’est exactement ce qui est préconisé par la naturopathie, avant toute autre chose ! Une manière de rappeler que les techniques d’hygiène vitale sont un préalable à toute vraie démarche qui se veut naturopathique, et que le soutien apporté par des agents extérieurs, aussi naturels soient-ils, ne vient qu’en complément de celle-ci.

Open doors !

En langage naturopathique, les portes et fenêtres sont bien sûr nos émonctoires, organes chargés d’évacuer nos toxines et épurer nos humeurs souvent chargées après la saison froide.

Ces émonctoires participent activement à notre vitalité et sont au nombre de quatre : intestins (à considérer dans leur complémentarité avec le foie), reins, peau, poumons, et on leur doit une fière chandelle !

L’activité physique et les techniques réflexes sont un soutien de choix pour chacun de ses émonctoires ; c’est donc l’heure de se (re)mettre en mouvement et de prendre rendez-vous pour une séance de réflexologie ! Mais il existe une multitude de pratiques simples pour faciliter la tâche de nos filtres naturels, en voici quelques-unes.

Stimuler l’émonctoire peau

Toutes les techniques permettant de soutenir la sudation naturelle, de desquamer les cellules mortes de la peau et d’activer la microcirculation stimulent sa fonction émonctorielle.

Ainsi, on peut citer :

Les frictions sèches, qui consistent à passer un gant de crin, un loofa ou encore une brosse spécialisée depuis les extrémités vers le centre en commençant par les membres inférieurs. Le mouvement doit être doux et circulaire pour favoriser la circulation du sang vers la peau, dilater les capillaires et mobiliser le tissu conjonctif. Cet exercice permet en outre de libérer les stases humorales et activer la lymphe, entraînant ainsi un acheminement des déchets vers les émonctoires.

Le bain de soleil, qui active naturellement la sudation. Avec raison gardée, bien entendu !

De même, l’apport de chaleur sèche (sauna) ou humide (hammam) active les humeurs et pousse les toxines vers la périphérie du corps, le sauna soutenant plus spécifiquement l’élimination de la toxémie acide.

Le palpe-roulé, qui consiste à exercer une pression sur les tissus pour acheminer les déchets vers les pores. Il se pratique en formant à l’aide des paumes un pli puis en roulant la peau entre le pouce et l’index.

Les bains : bain chaud hyperthermique, bains alternés, bains froids auront chacun une action spécifique en fonction du besoin. Ainsi en provoquant la vasocontriction ou la vasodilatation, les bains thermiques soutiennent les échanges et l’irrigation cellulaire, ainsi que le désengorgement des toxines, vers les émonctoires. La peau bénéficie en priorité de ce « coup de jeune » !

Les cataplasmes d’argile

Les applications vertueuses de l’argile sont nombreuses. L’une d’entre elles consiste en l’application de cataplasmes directement sur l’épiderme. Cet usage régénère les tissus et a un effet purificateur, en plus d’adoucir et de décongestionner la zone ciblée.

le travail de filtration des reins

Pour faciliter et soutenir la fonction émonctorielle des reins, on pense à :

une cure d’eau appropriée, qu’il s’agisse d’une eau minérale choisie pour ses vertus spécifiques, d’une eau distillée ou d’une eau « thérapeutique » telle que l’eau Hydroxydase qui détoxine et détoxique en douceur tout en reminéralisant.

un automassage sur la zone des reins. Ce dernier peut consister en de légers tapotements sur les organes, ou en un mouvement de rotation doux.

L’immersion dans l’eau, laquelle grâce à ses mouvements naturels, suscite un massage délicat qui là aussi, stimule la fonction rénale.

Libérer nos intestins

Pour libérer cet émonctoire, on peut envisager :

Une monodiète, une dissociation alimentaire bien établie, un jeûne. Par ces techniques restrictives mettant en repos le système digestif, la détox est naturellement favorisée.

Une purge appréciée avec justesse selon votre terrain (chlorure de magnésium ou huile de ricin par exemple).

Des lavements ou des douches rectales

Des séances d’hydrothérapie du colon

Un massage sur la zone concernée, dans le sens des aiguilles d’une montre.

Pour chacune de ses techniques, l’objectif est de favoriser l’évacuation des matières et permettre la régénération de la muqueuse.

La bouillotte sur le foie, encore et toujours !

Décharger les poumons

Pour aider nos poumons à évacuer, on pense à :

La respiration en conscience, à intégrer au maximum dans son quotidien.

Des techniques respiratoires spécifiques bien menés. Il en existe une foultitude, souvent puisées dans les traditions yogiques ou autres pratiques traditionnelles.

Faire le plein d’ions négatifs. Autrement dit, promenez-vous en forêt, en bord de mer ou d’océan, en montagne !

Des inhalations humides, afin de stimuler la sécrétion de toxines à évacuer.

Toutes ces techniques, aussi simples soient-elles à mettre en œuvre, demandent de la précision, autant pour les effectuer correctement que pour garantir qu’elles ne présentent pas de contre-indication pour vous. Votre naturopathe saura vous conseiller et vous accompagner dans votre démarche.

Delphine Lentz
Naturopathe 

☆Découvrez les 11 clés essentielles que vous enseigne la naturopathie pour préserver votre santé et booster votre vitalité : votre guide est offert ! 

☆☆☆ Vous ne voulez pas perdre de temps et apprendre et appliquer dès aujourd’hui et facilement en 12 étapes les connaissances des naturopahes et préserver l’avenir de votre santé? Le programme l’Instant Naturo est fait pour vous ! 

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Se débarrasser des vers intestinaux naturellement

La parasitose intestinale, malgré sa fréquence chez les enfants (70 à 80 % des enfants seraient un jour ou l’autre infestés par Enterobius vermicularis ou oxyure), est peu souvent considérée par le corps médical. Alors que nos grand-mères avaient pour habitude de vermifuger régulièrement leurs chérubins, il semble que cela soit passé de mode…

 

Pourtant, les parasites intestinaux sont la cause de nombreux troubles : sommeil perturbé, irritabilité et humeur grincheuse, fatigue traînante, toux et affections ORL, troubles digestifs tels que des douleurs intestinales, un transit déséquilibré ou encore des flatulences odorantes.

Ces symptômes sont directement provoqués par les parasites qui rejettent des substances toxiques, détournent certaines substances nutritives à leur profit et perturbent ainsi l’équilibre global de l’organisme.

Chez les enfants, on peut la soupçonner si une excitabilité inhabituelle s’installe, particulièrement marquée en fin de journée, accompagnée de démangeaisons, d’une toux sèche (souvent nocturne), de cernes sous les yeux, de pleurs, de nervosité, de crises d’angoisse… La difficulté à trouver le sommeil et les réveils nocturnes peuvent aussi être des signes à repérer, ainsi qu’une « goutte au nez » persistante. Ces signes sont généralement aggravés à l’approche de la nouvelle lune et de la pleine lune : les parasites femelles des oxyures, responsables de la majorité des parasitoses, pondent leurs œufs à cette période, et provoquent un prurit anal, et une irritabilité que l’on peut bien comprendre !

On pense principalement aux vers lorsqu’on évoque les parasites intestinaux, bien qu’ils ne soient pas les seuls. Mais qui sont ces bestioles ?

Oxyures, ascaris et taenias

Les oxyures sont des vers à l’aspect ronds et blanchâtres qui mesurent de 5 mm à 1 cm. Ils sont responsables des affections les plus courantes, surtout chez les enfants qui avalent leurs œufs en jouant dans la terre, en touchant des aliments ou des objets infectés (car les œufs des oxyures sont très résistants, ils peuvent vivre jusqu’à deux semaines à l’air libre !), ou par auto-contagion en se grattant le derrière. Les œufs des oxyures éclosent dans l’intestin et ces vers ont une durée de vie de 3 semaines environ. Les femelles adultes pondent environ 10000 œufs sur le pourtour de l’anus, ce qui cause les fameuses démangeaisons qui confèrent à nos enfants une délicatesse et un raffinement incontestables.

Autres compagnons de route, moins fréquents car plus spécifiques des zones tropicales, les ascaris. De la famille des nématodes, les ascaris ressemblent à nos vers de terre. Ils peuvent mesurer de 20 à 40 cm et se logent dans l’intestin grêle. Les symptômes causés par leur présence peuvent se révéler graves : atteinte pulmonaire, crampes abdominales douloureuses, fatigue persistante, diarrhées, amaigrissement et dans de rares cas, des désordres hépatiques ou biliaires. Les œufs des ascaris se trouvent sur les fruits et légumes et sont ingérés au moment de leur consommation. Notons que les symptômes provoqués par les ascaris dépendent de la maturité du ver. La phase larvaire provoque une toux, un besoin d’expectorer car elle a lieu dans le foie et les poumons. Adulte, l’ascaris entraîne des diarrhées, des douleurs abdominales ou encore des nausées.

Les taenias, ou vers solitaires sont au cœur de nombreuses plaisanteries qui leur valent leur si terrible réputation. Il est vrai que ces longs vers plats (ils peuvent atteindre 10 mètres de long) sont la cause de nombreux dégâts : troubles de l’appétit, carences nutritionnelles, douleurs abdominales, nausées, grande fatigue…

Ces vers parviennent jusqu’à nos intestins à travers la viande de porc (taenia solium) ou de bœuf (taenia saginata) mal cuite.

Les solutions sont nombreuses pour éradiquer ces hôtes peu désirés, et pour éviter de nouvelles invasions. L’important est d’instaurer le traitement vermifuge de manière régulière et de le considérer comme partie intégrante de notre hygiène de vie.

Pour déloger efficacement les parasites intestinaux, de nombreux remèdes sont efficaces. Il suffit de bien les combiner et d’agir sur le long terme afin de définir le protocole qui conviendra le mieux, sachant qu’il est recommandé de se vermifuger tous les deux à trois mois, ou mieux encore tous les mois au moment de la pleine lune.

Choisissez bien vos aliments !

Certains aliments contiennent des substances vermifuges, ou favorisent leur évacuation. Privilégiez :

– l’ail bien sûr, sous toutes ses formes. Ne vous en privez pas ! Une vieille recette de grand-mère à tester : faites bouillir une douzaine de gousses d’ail avec des aromates (thym, laurier sauce) pendant 10 à 15 minutes. Servez-le en potage, accompagné d’une tranche de pain complet sur laquelle vous aurez versé au préalable un filet d’huile d’olive. Bien sûr, consommez également les gousses d’ail.

– les graines et l’huile de courge. L’action vermifuge de la courge est liée à la cucurbitacine efficace contre les ascaris, mais aussi contre le taenia (cette substance permettrait de détacher sa tête de la paroi intestinale).

– la choucroute fraîche (au rayon frais des magasins bio) ou le jus de chou frais.
– le fenouil
– la carotte crue, particulièrement facile à proposer aux enfants, râpée (et agrémentée d’ail !)
– le curcuma et le clou de girofle

Les infusions de thym (consommées de 3 à 4 fois par jour pendant au moins 15 jours) ou l’écorce de cannelle en décoction (comptez 15 à 20 g de bâton pour 1 litre d’eau, 2 à 3 tasses par jour) constituent aussi des anti-parasitaires efficaces.

Il est à noter qu’un terrain acidifié et oxydé favorise la prolifération des parasites. Veillez donc à vos apports en aliments anti-oxydants et alcalinisants.

Parmi les remèdes issus du monde végétal, la coque de noix verte (teinture ou sous forme d’extrait liquide sans alcool) est préconisée en prises 3 jours avant et 3 jours après la pleine lune.

L’extrait de pépins de pamplemousse aux vertus antiparasitaires incontestables, constitue un remède intéressant sans contre-indication majeure.

Du côté des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont particulièrement efficaces pour éradiquer les vers. L’huile essentielle de tea-tree (Melaleuca Alternifolia) qui ne présente aucune contre-indication aux doses physiologiques, peut être utilisée en massage externe sur le ventre (solution intéressante pour les enfants), ou en interne.

L’huile essentielle de thym à linalol (thymus vulgaris linaloliferum) est également recommandée, comme l’huile essentielle d’origan compact (origanum compactum). Ces  deux dernières huiles sont toutefois à utiliser avec la plus grande précaution et après avoir pris l’avis d’un professionnel !

Il est aussi possible de se procurer des suppositoires à base d’huiles essentielles tolérées par les enfants et les bébés, demandez conseil à votre naturopathe aromathérapeute.

Sont proposés dans le commerce des solutions prêtes à l’emploi telles que des synergies d’extraits de plantes (matricaire, fenouil, romarin, marjolaine, houblon,…) ou des combinaisons de prébiotiques associées à certaines huiles essentielles.

Et les remèdes homéopathiques ?

Les remèdes homéopathiques ont largement leur mot à dire dans le traitement des parasitoses intestinales dues aux vers. Si Cina est fréquemment recommandé en granules ou en dose, référez-vous à votre médecin homéopathe et suivez son protocole déterminé en fonction de votre terrain spécifique.

Derniers conseils de bon sens : en cas d’infection d’un membre de la famille, il est bon de traiter toute la famille compte tenu du phénomène de contagion très rapide.

Veillez à respecter des règles d’hygiène simples, comme se laver les mains fréquemment, avec une brosse à ongles si nécessaire.

Enfin, il est logique que ce soit dans un côlon engorgé que se développent le mieux les parasites. Une bonne hygiène intestinale est donc vivement recommandée (vous pouvez y contribuer par des apports alimentaires et des compléments favorables à une flore équilibrée, par des séances d’hydrothérapie du côlon, etc).

Alors, bonne chasse !

Delphine Lentz
Naturopathe 

Les indications contenues dans cet articles sont données à titre informatif. Elles ne sauraient se substituer en aucun cas à un avis médical. 

☆Découvrez les 11 clés essentielles que vous enseigne la naturopathie pour préserver votre santé et booster votre vitalité : votre guide est offert ! 

☆☆☆ Vous ne voulez pas perdre de temps et apprendre et appliquer dès aujourd’hui et facilement en 12 étapes les connaissances des naturopahes et préserver l’avenir de votre santé? Le programme l’Instant Naturo est fait pour vous ! 

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

En finir avec les règles douloureuses !

Fatigue, tensions dans les seins, crampes abdominales, maux de tête, jambes lourdes, irritabilité… Le syndrome pré-menstruel (SPM) toucherait jusqu’à 40% des femmes avec plus ou moins d’intensité. Pourtant des solutions naturelles existent pour soulager voir en finir avec ce syndrome !

Causé par les variations hormonales qui interviennent durant la deuxième moitié du cycle féminin, le syndrome prémenstruel génère une grande variété de symptômes : oedèmes et rétention d’eau, tensions et douleurs mammaires, anxiété, envies sucrées ou salées, acné, maux de tête, impatiences, insomnies, hypersensibilité émotionnelle voire déprime… Si les variations hormonales sont naturelles chez la femme, il n’en demeure pas moins que ce syndrome peut largement être atténué voir supprimé grâce à quelques bons conseils naturopathiques qui vous sont livrés ici !

Pour cela il est avant tout essentiel de comprendre les causes du SPM. Ne l’oublions pas : la naturopathie est causaliste. Mais s’il y a des choses que l’on sait, il y en a d’autres que l’on ignore encore. Car le SPM est un syndrome complexe.  Au moins trois causes sont jusqu’ici mises en avant. Des causes génétiques, hormonales et nutritionnelles. Nous allons ici nous concentrer plus particulièrement sur les deux dernières.

Les fluctuations au cours du cycle ainsi qu’une plus ou moins grande sensibilité aux hormones circulantes sont une composante essentielle de ce syndrome. D’autant que ces fluctuations agissent sur les concentrations de dopamine et de sérotonine ce qui explique les désagréments psychiques et comportementaux durant la deuxième partie du cycle. Les vitamines du groupe B interviennent dans la synthèse de ces neurotransmetteurs : il va donc nous falloir veiller à un apport suffisant ! Idem concernant l’apport en magnésium car 1/3 des femmes qui se plaignent de SPM en sont clairement déficitaire (1). Ne perdons pas de vue d’ailleurs que le stress chronique épuise naturellement notre stock de magnesium et accentue d’autant l’intensité du SPM tout comme le manque de sommeil, le tabac, l’alimentation trop sucrée qui est pro-inflammatoire, l’alcool et la caféine.

Conseils à suivre en hygiène de vie

Eviter l’exposition au stress, pratiquer régulièrement la détente, savoir prendre du recul…sont autant de réflexes que vous devez apprendre à cultiver. Votre naturopathe, en fonction de votre profil, saura utilement vous orienter vers des pratiques qui vous correspondent : sophrologie, méditation, yoga, marche douce dans la nature, techniques de respiration, olfactothérapieCultiver une bonne hygiène du sommeil est également très important. Il va sans dire (mais ça va mieux en le disant tout de même) que la pratique d’une activité douce et régulière est également essentielle même pendant le SPM. Pourquoi? D’abord parce que l’activité physique est le contre poids du nerf, ensuite parce que se mettre en mouvement va permettre de stimuler l’évacuation des toxines par toutes les portes de sortie de votre organisme. Et votre corps en a besoin, ne serait-ce que pour éliminer plus facilement les hormones qu’il a dégradées !

Et quel organe gère la dégradation hormonale ? Le foie ! Sans un foie en bonne santé, la dégradation hormonale ne peut pas bien s’opérer. Veiller donc à en prendre soin, à le soutenir quand il en a particulièrement besoin et à le drainer grâce à des plantes adaptées au moins deux fois par an pour le soulager. Une séance chez votre ostéopathe peut aussi s’avérer fort utile !

S’ils ne sont pas dégradés, les œstrogènes seront réabsorbés par les intestins. Veillez donc aussi à maintenir une santé intestinale optimum.

Du côté de l’assiette

L’excès d’alcool, le sucre, les graisses saturées, les laitages, les viandes cuites et la consommation de caféine surchargent le foie de manière drastique. Apprenez donc à modérer votre consommation voire à évincer toutes ces « substances » pendant la deuxième partie du cycle en cas de SPM très marqué. Pour celles d’entre vous qui sont sujettes à la rétention d’eau et aux jambes lourdes, diminuez votre consommation de sel (très présent dans la charcuterie qui est en outre très acidifiante!) et augmentez l’apport en potassium : lentilles, datte séchée, pruneau, amande, épinards, avocat, châtaignes, champions, noix, abricots, artichaut, pomme de terre et banane sont les aliments qui en sont le plus pourvus.

Concernant les vitamines B: vous les retrouverez particulièrement dans toutes les céréales si et seulement si elles sont complètes (ce que je conseille de toutes façons) et dans le foie. Tout comme le magnésium  que l’on retrouve aussi dans le chocolat noir ! Les huiles riches en omégas 3 pour leur côté anti-inflammatoire sont vos alliées (cameline, colza, chanvre, huile de lin ou de noix) tout comme l’huile d’onagre qui régule la production de prolactine, responsable de la tension mammaire, et de bourrache.

De l’eau, tout simplement !

N’oubliez pas de bien vous hydrater tout au long de la journée en buvant une eau pure, c’est à dire la moins minéralisée possible à raison d’1,5 L par jour. Avant l’arrivée des règles, des bains de siège d’eau froide peuvent aussi vous aider à décongestionner le petit bassin mais préférez la bouillote sur le ventre ou sur le dos pendant les règles. Appliquée sur le foie, elle pourra aussi le soutenir en cette période où il en a particulièrement besoin.

Nos amies les plantes

Le Gattilier (Vitex agnus-castus) est une plante particulièrement indiquée lorsque l’on souffre de migraines, d’acné et lors de péri-ménopause. Elle harmonise globalement le cycle féminin. Tout comme les jeunes pousses de framboisier (Rubus Idaeus) qui ont en plus une action protectrice du foie.

En cas de crampes abdominales durant les règles, vous pouvez appliquer ce mélange en massage sur le bas ventre : 2 gouttes d’huile essentielle d’estragon (Artemisia Dracunculus) dans une cuillère à soupe d’huile végétale.  Appliquez-le  deux à trois fois par jour jusqu’à amélioration dans le sens des aiguilles d’une montre par massages circulaires. L’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula Angustifolia), peut, elle aussi, être utilisée en massage sur le bas-ventre pour son action antispasmodique, antalgique et calmante.

Des fleurs de Bach pour gérer vos émotions

Vos émotions peuvent être en effet compliquées à gérer durant cette période. On a vu pourquoi. Les fleurs de Bach peuvent vous donc vous être de précieuses alliées.  En cas d’irritabilité provoquée par de l’impatience, pensez tout simplement à la fleur éponyme. Beech vous soutiendra si vous êtes particulièrement intolérante, tandis que Willow vous accompagnera si vous vous sentez particulièrement seule à tout assumer pendant que votre cher et tendre se détend (lui!). C’est vrai, c’est vraiment trop injuste ! Holly calmera votre colère pendant que Cherry Plum évitera à votre volcan intérieur d’exploser et de causer des dégâts peut-être bien trop disproportionnés. Mustard est là en cas de déprime et Hornbeam si vous vous sentez lasse et que vous manquez d’entrain. Enfin, en prévention, pensez à Walnut: elle accompagne toutes les périodes de transition.

Enfin, les travaux du Dr Jacques Ménétrier sur la désadaptation peuvent aussi vous être d’un précieux secours. Car un SPM plus marqué peut être le signe d’une désadaptation dont il est très important de s’occuper !

Charlotte Guillot
Naturopathe

☆Découvrez les 11 clés essentielles que vous enseigne la naturopathie pour préserver votre santé et booster votre vitalité : votre guide est offert ! 

☆☆☆ Vous ne voulez pas perdre de temps et apprendre et appliquer dès aujourd’hui et facilement en 12 étapes les connaissances des naturopahes et préserver l’avenir de votre santé? Le programme l’Instant Naturo est fait pour vous ! 

(1) Saeedian Kia A et al. The Association between the Risk of Premenstrual Syndrome and Vitamin D, Calcium, and Magnesium Status among University Students: A Case Control Study. Health Promot Perspect. 2015 Oct 25;5(3):225-30.

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Le cassis, « élixir de vie »

Ribes Nigrum, le groseillier noir, est une plante particulièrement appréciée des naturopathes. Découvrez pourquoi !

On trouve dans des traités datant du Moyen-Âge des références au cassis, et c’est à Hildegarde De Bingen qu’il doit en partie ses lettres de noblesse. Dans son Livre des subtilités des créatures divines, elle note son effet potentialisateur d’autres remèdes : « sa verdeur et sa verdure et sa sève n’ont pas grande valeur, sauf si on les ajoute à d’autres plantes ou à d’autres condiments ; car, si on l’ajoute à d’autres plantes, ceux-ci seront bien meilleurs pour la médecine ». Elle souligne également l’action bénéfique de ses feuilles pour soigner la goutte.

En 1712, l’Abbé Bailly de Montaran lui consacre un ouvrage entier intitulé « Les propriétés admirables du cassis ».

Si les naturopathes lui accordent une place spéciale dans leur pharmacopée, ce n’est ni pour la délicieuse crème que les bourguignons connaissent si bien, et encore moins pour la réplique publicitaire qui rappellera des souvenirs à certains : « tu sais c’qu’il te dit le cassis ?!!! »…

Non, si les naturopathes aiment le cassis, c’est parce qu’il est complet et qu’il agit sur différents systèmes simultanément : système nerveux, système respiratoire, système digestif, système urinaire, système sanguin, système articulaire, système immunitaire. En plus de son action régulatrice de ces systèmes, il favorise, comme souligné précédemment, l’action des autres plantes.

L’adaptogène de la gemmothérapie

C’est cet éventail d’actions qui fait dire à Philippe Andrianne que le cassis est « l’adaptogène de la gemmothérapie ». On retrouve en effet les caractéristiques des « toniques supérieurs » :  une action non spécifique qui augmente la résistance générale de l’organisme, une action régulatrice, une prise qui peut être prolongée sans danger, et sans effet secondaire.

Les principes actifs du cassis sont très nombreux et diffèrent selon la partie de la plante utilisée (baie ou feuilles), d’où l’intérêt de la gemmothérapie puisque le bourgeon contient l’intégralité du potentiel de la plante.

La baie est riche en vitamines C et E, en minéraux (potassium, fer, magnésium) et surtout en anthocyanes, un flavonoïde qui lui procure sa pigmentation bleu violine. Ces derniers ont une action avérée sur les vaisseaux capillaires et sur la vue.

Antioxydant notamment !

La feuille aussi contient des flavonoïdes (rutosides et hyperosides), à l’action antioxydante, analgésique, anti-inflammatoire et antiallergique.
Les oligoproanthocyanidines, une autre famille de flavonoïdes présents constituent de puissants antioxydants et renforcent l’action antiallergique et anti-inflammatoire.

La feuille de cassis est qualifiée de « cortisone-like », autrement dit ses composants agissent comme des corticoïdes.

Le cassis comme remède

Ribes Nigrum est un remède que l’on conseille principalement :

▹▸pour soulager la fatigue physique comme psychique
▹▸pour soutenir l’organisme en phase de résistance (infections)
▹▸pour son action sur la sphère respiratoire (asthme, bronchites chroniques, emphysème, rhinites allergiques)
▹▸pour réduire les phénomènes inflammatoires et rhumatismaux (arthroses, goutte, ligaments et tendons, articulations douloureuses)
▹▸pour soutenir les corticosurrénales et en cas d’allergies, grâce à son action cortisone-like
▹▸en tant qu’adaptogène et en synergie avec d’autres plantes qui verront leur potentiel accru en présence de Ribes Nigrum

On peut également noter l’action diurétique du cassis et son utilisation efficace suite à une piqûre d’insecte.

Le cassis peut être consommé frais (baies et jus), en infusion (feuilles), en extrait fluide ou EPS ou teinture-mère mais c’est en gemmothérapie que cette plante déploie véritablement tout son potentiel.

 

Delphine Lentz
Naturopathe

Les indications contenues dans cet article sont données à titre informatif. Elles ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis médical. 

☆Découvrez les 11 clés essentielles que vous enseigne la naturopathie pour préserver votre santé et booster votre vitalité : votre guide est offert ! 

☆☆☆ Vous ne voulez pas perdre de temps et apprendre et appliquer dès aujourd’hui et facilement en 12 étapes les connaissances des naturopahes et préserver l’avenir de votre santé? Le programme l’Instant Naturo est fait pour vous ! 

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille