fbpx

Attention à la désadaptation!

« Si tu écoutes ton corps quand il chuchote tu n’auras pas à l’entendre crier » nous apprend la sagesse tibétaine. Mais savons-nous seulement encore entendre et reconnaitre ces chuchotements?

Être attentif aux chuchotements de notre corps, c’est prêter attention aux troubles qui s’expriment en réaction et par nécessité adaptative face à une situation donnée. Si nous prenons conscience que ces troubles sont des chuchotements, que nous les écoutons et que nous les comprenons, ils vont devenir pour nous de précieux atouts. Pourquoi? Parce qu’ils vont nous permettre d’agir de façon corrective et préventive avant que la situation n’évolue vers la lésion, c’est à dire vers la maladie. Ces troubles sont appelés « troubles fonctionnels ».

Ceux-là nous devons apprendre à les observer et les identifier. Ce sont ces chuchotements auxquels nous devons absolument être attentifs pour corriger les choses pendant qu’il en est encore temps. Pour revenir à un état d’équilibre et ainsi éviter la chute. Ne vaut-il pas mieux prévenir plutôt que guérir ?

Ces chuchotements qu’évoque la sagesse tibétaine peuvent s’apparenter à ce qu’on appelle, en naturopathie, le syndrome de désadaptation. Cette désadaptation a été expliquée par le Dr Jacques Ménétrier (1908-1986), père de l’oligothérapie et de la médecine des fonctions.

Les signes d’une désadaptation

Pourquoi nous désadaptons-nous? Tout simplement parce que notre capacité d’adaptation a été dépassée. Nous ne pouvons plus faire face. Nos systèmes nerveux et endocriniens vont alors être les premiers touchés.

La désadaptation peut alors se manifester de façon plus ou moins ponctuelle et de deux façons différentes.

Nous pouvons par exemple rencontrer des troubles comme une baisse de libido, un syndrome prémenstruel chez la femme, des cycles irréguliers voire l’arrêt des règles, un syndrome prostatique chez l’homme avec des envies fréquentes d’uriner, une impuissance sexuelle… On ressent aussi des coups de pompes à n’importe quelle heure de la journée, une attirance plutôt vers les saveurs salées. Notre énergie? C’est simple, on voudrait bien s’y mettre mais on n’y parvient pas…

D’une autre façon, nous pouvons plutôt ressentir des coups de pompes à heures précises, à 11h et à 17h, avec des attirances pour les saveurs sucrées et douces, des troubles digestifs récurrents avec des ballonnements, des crises de colite, une fatigue post-prandiale après le déjeuner….

La régulation est prioritaire! Pourtant vous en conviendrez, lorsqu’on y est confronté, on a tendance à se dire qu’il s’agit d’une « simple » baisse d’énergie (et c’est vrai) et que cela va passer. On a tendance à prendre ces signes à la légère. Et pourtant, c’est justement à ce moment-là que nous avons agir.

Ok, mais comment on fait? Eh bien c’est l’une des douze étapes proposées par le programme l’Instant Naturo : un numéro complet est consacré à cette thématique. Il y a donc beaucoup à dire et à faire. Et même si je vous conseille évidemment de réaliser et mettre en oeuvre l’ensemble du programme qui vous propose des réformes en hygiène de vie à mettre en place progressivement et dans le bon ordre, je souhaite que vous puissiez, si vous le souhaitez, avoir accès à ce seul numéro : le neuvième. Vous pouvez donc vous le procurer par ici 😉 Et j’en suis sûre, il vous donnera certainement envie d’apprendre tout le reste ensuite 😉

ce que recommandait le Dr Ménétrier

Mais retenez déjà ces conseils que recommandaient le Dr Jacques Ménétrier que j’évoquais à l’instant. Père de l’oligothérapie et de la médecine des fonctions, il avait identifié des oligo-éléments spécifiques correspondants à la désadaptation. Les oligoéléments sont des biocatalyseurs présents sous forme de traces dans nos organismes mais qu’on ne sait pas fabriquer nous-même. Nous devons les lui apporter. Les Dr Jaques Ménétrier recommandaient donc respectivement les synergies Zn-Cu ou Zn-Ni-Co en fonction de l’une ou l’autre façon que nous avons de nous désadapter.

Alors « À VOTRE SANTÉ ! ».

Charlotte Guillot

Naturopathe

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Les naturopathes toujours plus nombreux en France

Près de 600 étudiants/stagiaires en fin de cursus ont réussi leur certification fédérale organisée par la FÉNA, la fédération française des écoles de naturopathie, dimanche 10 décembre en région parisienne. Ils sont de plus en plus nombreux chaque année à présenter cet examen qui vient clore leur cursus de formation. Une nouvelle confirmation que la famille des naturopathes ne cesse de s’agrandir en France.

Par ses conseils individualisés en hygiène de vie et par son accompagnement, le naturopathe invite ses clients à trouver leur équilibre et à respecter leur vitalité dans un cadre préventif et d’éducation à la santé. En cherchant à agir sur l’origine des déséquilibres, il utilise des techniques toujours naturelles dont trois sont majeures : l’alimentation, le mouvement et les techniques de gestion du stress et des émotions. Il peut aussi recourir à des techniques respiratoires, manuelles ou réflexes, à l’hydrologie (eau), à la phytologie (plantes) ou à l’aromatologie (huiles essentielles). Ses conseils s’inscrivent dans le cadre de cures spécifiques et individualisées.

En France, la FÉNA permet d’identifier des naturopathes bien formés. Six écoles y sont actuellement affiliées : Académie de Vitalopathie, faculté libre de naturopathie – (www.vitalopathie.fr); Aesculape : www.aesculape.eu ; Anindra : http://anindra.free.fr; Cenatho : www.cenatho.fr; Isupnat : www.isupnat.com; Institut Euronature : www.euronature.fr

Attentives au contenu et à la qualité de leur formation, elles dispensent un tronc commun d’enseignement de 1200 heures. Ensemble, elles organisent la journée de certification de fin de cycle.

Crée en 1985 et actuellement présidée par Dominick Léaud-Zachoval, la Fédération française des écoles de Naturopathie poursuit trois grands objectifs :

• FORMER au sein des écoles affiliées les futurs naturopathes.

• PROMOUVOIR la naturopathie auprès du public, des professionnels de santé et des pouvoirs publics dont elle est l’interlocuteur dans le secteur de la formation à cette profession.

• OUVRIR
très prochainement la FÉNA à d’autres écoles de naturopathie.

Vous envisagez de devenir naturopathe et vous souhaitez obtenir des informations sur les formations proposées par les écoles affiliées à la FÉNA? Rendez-vous sur le site de La FÉNA www.lafena.fr

Vous souhaitez consulter un naturopathe et vous voulez en savoir plus sur les consultations, le choix du praticien… ?  Je vous explique des choses importantes à savoir dans cet article : Tout savoir sur votre première consultation chez un naturopathe (https://www.midisouslalune.com/naturopathe-premier-rendez-vous/?et_fb=1)

Vous voulez en savoir plus sur la naturopathie en général : rendez-vous ici (https://www.midisouslalune.com/naturopathie-cherie-sante-naturellement/)

Les naturopathes en chiffres :
Plus de 2 500 naturopathes installés en France
20 à 25% d’installations supplémentaires par an depuis 10 ans
600 étudiants/stagiaires en certification fédérale en 2017 contre 500 en 2016
60 à 70% d’entre eux s’installeront en activité libérale dès 2018

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Détox, ce que vous devez savoir avant de vous lancer!

Détox par ci, détox par là, détox d’automne ou de printemps, jus détox, programme détox…La détox est devenue un vrai phénomène de mode « healthy ». La cure de détoxication, comme elle se nomme en naturopathie, n’est pourtant pas une recette unique faite pour tout le monde, à tous les moments de la vie. Petite mise au point.

La cure de détoxication est l’une des trois cures naturopathiques avec la cure de reminéralisation et la cure de stabilisation. Elle vise à se débarrasser d’un maximum de toxines qui surchargent nos organismes et permettre de booster notre vitalité. Elle se réalise pendant un temps donné et se pratique comme suit :

1- On réduit voire on supprime l’entrée de toxines dans nos organismes. En naturopathie, on appelle cela réduire les sources de toxémie. Il peut s’agir de surcharges alimentaires (sucres, graisses, aliments raffinés, excitants…), de surcharges de travail, de surcharges psycho-émotionnelles, de surcharges chimiques…. Tout dépend de chacun. Une fois ces surcharges identifiées, le naturopathe nous propose un programme adapté. Côté alimentation, c’est là qu’intervient par exemple la diététique: réglages alimentaires, monodiètes, jeûnes…Certaines mesures ne dureront qu’un temps, d’autres devront être installées comme de nouvelles habitudes : qualité de l’alimentation, qualité de la prise des repas, qualité de la mastication, modification de certains comportements alimentaires… 

2- On draine pour faciliter l’élimination des toxines. En naturopathie, on parle d’ouvrir les émonctoires. Les émonctoires sont les différentes portes de sorties qu’utilise notre organisme pour évacuer les déchets. Ce sont le poumon, le rein, l’intestin et la peau. Suivant le bilan de vitalité qu’il effectue préalablement, le naturopathe conseille différentes techniques pour stimuler ces émonctoires et permettre une meilleure évacuation des toxines : techniques respiratoires, techniques par l’eau (hammam, sauna, cures thermales…), réflexologie, massages, exercice physique adapté évidemment !…

3- On libère l’énergie pour booster sa vitalité : ici, on s’attarde sur la qualité du sommeil, on s’accorde plus de temps de repos, on met en place différentes techniques de gestion du stress, on se reconnecte à la nature pour recharger nos batteries grâce aux éléments, on pratique des techniques de relaxation…

La durée de cette cure est variable. Seul le naturopathe peut l’évaluer car il l’adaptera à votre profil. Tout dépendra de l’importance de la charge toxémique, de l’importance d’éventuelles crises d’élimination (et oui, on fait tout ce qu’il faut pour faire sortir les toxines, alors elles sortent !), de votre ressenti mais surtout et avant tout de votre niveau de vitalité. C’est là l’un des points essentiels du bilan effectué par le naturopathe lorsque vous le consultez pour la première fois. Avez-vous suffisamment de vitalité pour supporter une cure détox ou bien celle-ci risque-t-elle de vous fatiguer encore plus?

Car attention, la cure détox n’est pas faite pour tout le monde et elle doit être adaptée à chacun. Et seul un naturopathe bien formé pourra vous conseiller.

Vous pouvez aussi aller plus loin en découvrant les 11 clés essentielles pour préserver sa santé que vous apprend la naturopathie en téléchargeant ici notre guide offert. Vous pouvez aussi décider de passer directement à l’action et commander votre programme L’Instant naturo ou comment changer l’avenir de votre santé en apprenant et en appliquant les connaissances des naturopathes en 12 étapes. 

Charlotte Guillot
Naturopathe

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Tout savoir sur votre premier rendez-vous chez un naturopathe

 

Vous avez décidé de devenir acteur de votre santé, de vous prendre en main et d’aller consulter un naturopathe pour qu’il vous conseille et vous accompagne dans vos changements d’habitudes? Bravo! Oui mais comment le choisir? Et comment va se passer cette consultation? Quels conseils va-t-il vous donner? Et combien ça va vous coûter? Vous trouverez dans cet article toutes les réponses à vos questions.

 

Le naturopathe est formé pour accompagner toute personne qui souhaite entreprendre les changements nécessaires pour devenir un acteur autonome de sa santé et de son bien-être au quotidien. Comment? En adoptant des gestes naturels et de nouvelles habitudes de vie pour optimiser sa vitalité. Et ça, chacun d’entre nous peut le faire, quels que soient notre âge et notre situation.

Il est vrai qu’idéalement, le naturopathe devrait être consulté en prévention, lorsque tout va bien, afin d’adapter au mieux son hygiène de vie à son quotidien et à ses besoins. Mais il existe bien d’autres moments où le naturpathe pourra utilement vous aider : lors de changements importants ou de périodes difficiles de la vie qui entrainent des baisses d’énergie ou lorsque des dysfonctionnements apparaissent et qu’aucune maladie n’est déclarée comme un sommeil ou une digestion perturbés. Au cours d’une maladie prise en charge par la médecine, le naturopathe vous accompagne pour renforcer votre vitalité et vous aider à mieux gérer la situation tant sur le plan physique qu’émotionnel.

La première consultation dure environ 1h30. Le naturopathe effectue d’abord un bilan de vitalité. Il s’agit d’un dialogue pour connaitre les habitudes de vie, l’alimentation, le sommeil, la pratique sportive, le fonctionnement des principaux systèmes corporels (intestins, poumons, reins, peau), les contraintes personnelles ou professionnelles… Les conseils personnalisés sont ensuite délivrés. Les consultations suivantes durent un peu moins longtemps. Elles permettent de suivre la mise en place des réformes entreprises et d’avancer dans de nouveaux changements à opérer. 

Les conseils du naturopathe portent sur l’alimentation, l’exercice physique et la gestion du stress et des émotions. Il vous apprend comment optimiser votre alimentation, quel exercice physique vous convient le mieux, comment gérer vos émotions et le stress, comment soutenir et renforcer votre vitalité, comment détoxifier votre organisme, comment mettre en place chaque jour des actions préventives pour rester davantage en santé, mais aussi comment utiliser des plantes traditionnelles et des huiles essentielles pour un mieux être au quotidien.

Les honoraires des naturopathes sont libres. Néanmoins, la fourchette se situe entre 50 et 110 euros la consultation. Ces tarifs peuvent être plus élevés dans certaines régions notamment en Île-de-France. La naturopathie, n’a aucune vocation médicale. Elle n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale. Il est important de se renseigner auprès des mutuelles de santé. De plus en plus d’entre elles proposent des contrats comprenant une prise en charge forfaitaire.

Bien choisir son naturopathe

Malheureusement, en France, la naturopathie n’est pas encore reconnue contrairement à bien d’autres pays. Elle n’est donc pas encadrée par l’Etat. C’est pourquoi il est très important de rester vigilant sur le choix de son naturopathe en s’assurant notamment qu’il a reçu une formation sérieuse et de qualité.

A ce titre, la FÉNA en tant que fédération française historique des écoles de naturopathie fait référence. Six écoles y sont aujourd’hui affiliés : Aesculape, Académie de Vitalopathie, Anindra, Cenatho, Euronature et ISUPNAT. Chacune a ses spécificités mais toutes dispensent un tronc commun d’enseignements, gage de qualité de la formation reçue par leurs étudiants. La FÉNA organise aussi chaque année une journée fédérale durant laquelle près de 500 étudiants en fin de parcours présentent un ultime examen commun. Il vise pour la FÉNA à s’assurer que tous les étudiants issus des formations des écoles affiliées partagent le même niveau.

Les coordonnées des naturopathes en exercice certifiés par la FÉNA seront bientôt disponibles sur le site de la fédération. En attendant, l’OMNES, la principale organisation professionnelle à vocation syndicale de naturopathes, propose sur son site (www.naturopathe.net) une  carte de France intéractive où les naturopathes certifiés par la FÉNA sont référencés.

Ce que ne fera jamais un naturopathe bien formé

Un naturopathe ne pose jamais aucun diagnostic. Il ne prescrit jamais de traitement médical. Il n’interrompt jamais un traitement médical, paramédical ou un suivi psychologique. Il ne manipule jamais physiquement une personne et ne pratique jamais de geste médical exploratoire ou chirurgical. Il ne dissuade jamais d’aller consulter un médecin, bien au contraire! Toutes les informations délivrées au cours d’un entretien naturopathique sont confidentielles, le naturopathe est tenu au secret professionnel.

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Naturopathie chérie: choisir la santé, naturellement!

 

Pour nourrir la vie en soi, rien de tel que la naturopathie. Cette approche de la santé occidentale et holistique replace l’Homme au coeur de sa nature et de la Nature. Une approche humaine et bienveillante qui s’adapte à chacun et s’intéresse à toutes les dimensions de l’être humain et à l’énergie vitale qui l’anime. Et tout comme le Tout qui est bien plus grand que la somme de ses parties, la naturopathie est bien plus qu’une simple somme de techniques naturelles. Petite présentation.

La naturopathie apprend à chacun à prendre soin de soi, de son bien-être et de sa santé, en nourrissant son être par des gestes naturels et simples. Avec la naturopathie, on (ré)apprend à écouter son corps et ses émotions, à se nourrir, à respirer, à bouger, à se soigner naturellement, à éliminer les toxiques, de son corps et de son environnement. Avec la naturopathie, on (ré)apprend à respecter et à nourrir la vie en soi, naturellement en harmonie avec son environnement.

Petit historique

Historiquement, la naturopathie est issue du courant hygiéniste né aux Etats-Unis à la fin du XIXème siècle qui se basait sur la théorie d’Hippocrate de l’altération des humeurs (entendez les liquides corporels comme le sang, la lymphe ou la bile). Des médecins américains comme Henry Lindhar, Benedict Lust ou Bernard Jensen ont intégré des outils supplémentaires à cette approche sans pour autant en renier les bases. En France, s’inspirant de ce courant, Pierre Valentin Marchesseau dans les années 30 et plus récemment André Roux, ont posé les bases d’une naturopathie moderne, excluant toute référence spirituelle ou dogmatique. Aujourd’hui, forte des découvertes de la science et des avancées permanentes de la recherche, la naturopathie s’appuie sur des techniques toujours naturelles dont elle connaît mieux les mécanismes d’action notamment grâce à la biochimie ou à la neuro-immuno-endocrinologie par exemple.

Une approche holistique

Pour la naturopathie, l’homme ne saurait être considéré comme isolé du monde vivant auquel il appartient. L’homme fait donc partie d’un Tout et sa santé doit être recherchée dans un équilibre harmonieux entre toutes les dimensions de son être, c’est à dire ses dimensions biologique, physiologique, psychologique, émotionnelle, énergétique… mais aussi dans son interaction avec son environnement. En cela, la naturopathie est une approche dite holistique c’est à dire globale de la santé.
Dans les approches holistiques, il y a à la fois interdépendance entre les éléments d’un système et un effet synergique entre ces différents éléments. C’est à dire que le système est bien plus important qu’une simple somme d’éléments qui le compose (on pourrait dire 1+1=3) et modifier un élément du système modifie le système dans son ensemble. Enlevez la lune du sytème solaire et vous constaterez que l’équilibre du système entier s’en verra modifié!

La naturopathie comment ça marche?

La naturopathie se base sur le même fondement philosophique que la médecine ayurvédique ou la médecine traditionnelle chinoise. Pour elle, l’homme est animé par une force de vie, une énergie, qu’on ne peut pas (encore?) objectiver mais dont on peut constater les effets. Nous ne sommes pas que matière. Une énergie de vie nous anime, et nous met en mouvement. C’est cette énergie que l’organisme mobilise pour s’adapter aux différentes situations et se réparer. On l’observe par exemple très simplement dans les processus de cicatrisation. La naturopathie par son action vise avant tout à respecter cette énergie voire à la relancer. La naturopathie parle d’énergie vitale.

Pour la naturopathie, et c’est là son deuxième pilier, l’homme est constitué de différents liquides (sang, lymphe, bile…), historiquement appelées humeurs. Ces liquides sont à la fois chargés de nourrir nos cellules mais aussi d’évacuer les déchets. Si nous n’y prenons pas garde, par une hygiène de vie adaptée, ces liquides peuvent se retrouver surchargés de déchets que l’organisme ne parvient plus suffisamment à éliminer. Pourquoi? Parce qu’il manque d’énergie pour le faire. Lorsque le niveau de tolérance à la présence de déchets a été dépassé, les déséquilibres se manifestent.

Que propose alors la naturopathie? Elle ne cherche pas à supprimer les symptômes issus de ces déséquilibres mais à en supprimer la ou les causes. C’est là le troisième pilier : la naturopathie est dite causaliste.

Trois cures et dix techniques

Les conseils sont toujours personnalisés et toujours adaptés à la situation personnelle rencontrée par chacun. Ils s’inscrivent dans le cadre de cures spécifiques qui permettent de :

– détoxifier: c’est la cure de détoxication qui vise à évacuer les déchets accumulés,

– revitaliser : c’est cure de revitalisation qui vise à relancer l’énergie vitale

– stabiliser : c’est la cure de stabilisation qui vise à conserver l’équilibre trouvé grâce à la nouvelle hygiène de vie mise en place

Pendant ces trois cures, la naturopathie a recours à différentes techniques naturelles qui visent à mettre en place une nouvelle hygiène globale de vie et créer un effet synergique. Il existe 10 techniques naturopathiques dont 3 sont majeures et incontournables.

– L’alimentation : la naturopathie veille, par les réformes alimentaires adaptées, à conseiller une alimentation de qualité biologique, complète, saine et équilibrée permettant d’apporter à l’organisme ce dont il a besoin en lui évitant les surcharges toxiques.

– L’exercice physique adapté car mettre le corps en mouvement est essentiel à un bon équilibre physique et nerveux.

– Les techniques de gestion du stress et des émotions.

La naturopathie peut aussi inclure d’autres techniques qu’elles soient respiratoires, manuelles ou réflexes, l’hydrologie (eau), la phytologie (plantes) ou l’aromatologie (huiles essentielles) par exemple.

Idéalement, le naturopathe est consulté dans un cadre préventif. En apportant son expertise et ses conseils en hygiène de vie, il joue avant tout un rôle d’éducation à la santé. Mais il intervient aussi lorsqu’un déséquilibre ou en complément de la médecine pour renforcer la vitalité et aider à mieux gérer la situation tant sur le plan physique qu’émotionnel.

Vous voulez en savoir plus sur la consultation naturopathique, rendez-vous ici.

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille