fbpx

Jala neti, la technique indienne de lavage du nez

par | Déc 4, 2018 | Happy cures

Crédit photo : Serge Mercier

 

Le lavage du nez à l’eau (appelé jala neti en sanskrit) est l’une des six pratiques de purification du corps (ou shatkarma) décrites dans les textes fondateurs du yoga, que les pratiquants utilisent depuis des millénaires pour se débarrasser des toxines et impuretés avant d’aborder les techniques yogiques plus élevées.

Au niveau subtil, cette pratique facilite l’absorption du prana (nom utilisé par les Indiens pour désigner la force vitale) par le nez et favorise l’éveil du chakra de la conscience (ajna chakra).

Nul besoin cependant de pratiquer le yoga pour utiliser cette méthode, qui est également conseillée par les naturopathes !

Pourquoi me laver le nez ?

Petit rappel d’anatomie
L’air que nous respirons pénètre dans notre corps par les narines puis circule dans les voies respiratoires (fosses nasales, sinus, pharynx, larynx, tranchée) pour atteindre les poumons et oxygéner les tissus.
Le nez et les autres voies respiratoires sont revêtus d’une muqueuse qui sécrète un mucus collant capable d’emprisonner les bactéries et les impuretés présentes dans l’air inspiré afin d’empêcher qu’elles ne parviennent aux poumons.

Quels sont les effets recherchés ?
Le lavage du nez permet de lutter efficacement contre les rhumes et les allergies respiratoires. En effet, il décongestionne les fosses nasales encombrées et facilite l’élimination des impuretés, allergènes et bactéries retenus par le mucus. Il favorise également le drainage des sinus et le nettoyage des canaux lacrymaux. Enfin, il contribue à stimuler et préserver la muqueuse nasale, une zone très vascularisée qui renferme de nombreuses terminaisons nerveuses.

Comment faire en pratique ?

De quel matériel ai-je besoin ?
Pour la pratique de jala neti, les Indiens utilisent un petit récipient spécialement conçu à cet effet, la lota. Vous trouverez des lotas en porcelaine dans les boutiques d’accessoires de yoga. Des « rince-nez » en plastique sont aussi vendus en pharmacie. À défaut, il est possible d’utiliser une théière.

Comment préparer le liquide de lavage ?
Le lavage s’effectue avec un mélange d’eau et de sel (sérum physiologique), dont la composition est proche de celle des liquides de l’organisme (tels que les larmes, par exemple).
Pour cela, remplissez la lota d’eau tiède (à la température du corps), ajoutez un petit quart de cuillère à café de fleur de sel 100% naturelle et non traitée et mélangez bien.

Le lavage du nez à proprement parler
Placez le bec de la lota dans la narine gauche et inclinez la tête vers la droite tout en vous penchant légèrement vers l’avant. Puis, tout en gardant la bouche ouverte pour pouvoir respirer, relevez le récipient de manière à ce que l’eau entre par la narine gauche et ressorte librement par la narine droite. Après avoir soufflé par le nez pour évacuer le mucus chargé d’impuretés et l’eau, recommencez la même opération avec la narine droite. Si nécessaire, répétez le cycle après avoir rempli de nouveau le récipient.

Séchage des narines
Il est ensuite important de bien vous sécher les narines en vous penchant quelques instants vers l’avant puis vers les côtés et en soufflant vigoureusement par le nez jusqu’à ce que l’eau soit totalement évacuée. En effet, la présence d’eau résiduelle pourrait irriter les conduits et produire un effet inverse à celui recherché. Attention toutefois à ne pas souffler trop fort !

RECEVOIR MON GUIDE OFFERT

Faut-il respecter certaines précautions ?

L’eau ne doit pas pénétrer dans la bouche ni dans la gorge, ce qui ne permettrait pas d’évacuer les toxines vers l’extérieur. Il est donc important de positionner la tête correctement, ce qui pourra réclamer un petit temps d’adaptation. Par ailleurs cette pratique est contre-indiquée en cas d’hémorragie nasale chronique.
Et surtout, pensez à vous détendre et à lâcher prise pour faciliter la circulation de l’eau d’une narine à l’autre.

Quand est-il conseillé de se laver le nez ?

En cas de rhume, lavez-vous le nez matin et/ou soir dès l’apparition des symptômes. Si vous souffrez d’allergies saisonnières, vous pouvez commencer à pratiquer jala neti un peu avant la période concernée, sans attendre les premiers signes d’allergie.
Enfin, le lavage de nez se révélera bénéfique à chaque fois que vous avez respiré une atmosphère polluée ou chargée de particules.

Mais aussi un rituel bien-être

Jala neti peut devenir un véritable rituel apportant une réelle sensation de purification, de détente et d’apaisement, l’occasion de vous recentrer sur vos sensations et de vous reconnecter à vous-même.

Pour aller plus loin
Asana, pranayama, mudra, bandha, Swami Satyananda Saraswati, Éditions Satyanandashram, 2002

Nathalie Allégatière

Nathalie Allégatière est naturopathe et professeur de yoga. Retrouvez-la sur son site Internet www.allegatiere-naturo.fr/ ainsi qu’à l’école de yoga Yama d’Aix-en-Provence www.yoga-aix-marseille.fr

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Share This