fbpx

La fatigue hivernale : s’en préserver naturellement

par Déc 4, 2018Bien dans son assiette0 commentaires

Le 21 décembre sonne le Solstice d’hiver et laisse déjà deviner le renouveau printanier avec ses journées qui se prolongent subtilement. Mais pour l’heure, les basses températures, mais aussi l’humidité et la faible luminosité mettent notre organisme à rude épreuve…

Une fois de plus, l’observation de la nature est la meilleure des leçons : les animaux ralentissent le rythme, certains hibernent. Les arbres sont nus pour économiser leur énergie et toute la végétation semble en sommeil : tandis que certaines vivaces conservent leurs rhizomes ou leurs bulbes sous terre et disparaissent de nos jardins, les plantes annuelles meurent et dispersent leurs graines qui attendent sagement le printemps…

Et nous, que faisons-nous ?
Après la frénésie des préparatifs puis des festivités de fin d’année, l’année redémarre trop souvent sur les chapeaux de roue avec la multiplication des activités et des sollicitations. Pourtant, notre organisme vit lui bel et bien au rythme de la nature.

Alors, écoutez-le, et profitez de cette invitation au calme et au repos à laquelle l’automne vous a préparé.

En médecine chinoise, pour laquelle le solstice d’hiver marque le milieu de l’hiver, l’organe le plus sollicité en hiver est le rein, qui joue le rôle de batterie énergétique. En effet, c’est le rein qui compense l’énergie que notre corps déploie pour nous réchauffer et à s’adapter aux rudesses hivernales. Mais trop sollicité, il peut s’épuiser.

Il s’agit donc de s’économiser et de soutenir le fonctionnement de notre organisme.

1/ Tout d’abord et en toute logique, dormez et reposez-vous !

En hiver, inutile de jouer les durs. Si possible, on se couche tôt et on se lève le plus tard possible. Le corps se répare et se régénère en dormant, pensez-y !
Dès que votre emploi du temps le permet, reposez-vous : siestes, temps d’apaisement, ne serait-ce que quelques minutes.

2/ Prenez du temps pour vous

Offrez-vous un massage relaxant, un sauna réchauffant et détoxifiant, rendez vous sur un lieu que vous affectionnez…

Accordez-vous du temps pour réaliser ce qui vous fait plaisir et vous rend serein : promenades dans la nature, lecture, cuisine, dessin…!

Dites non à ce qui vous encombre ou vous coûte. En bref, prenez soin de vous et de votre corps .

3/ Privilégiez la tranquillité dans vos activités

Organisez-vous pour ne pas tomber dans le stress, que ce soit dans le cadre professionnel ou privé. Ralentissez !

Conservez les liens avec vos proches en les invitant autour d’un bon thé ou d’une infusion maison, mais ne vous dispersez pas et ne multipliez pas les sorties, ce n’est pas encore le moment.

Pratiquez des activités douces et régénérantes, mais continuez à bouger et à prendre l’air ! Et respirez en profondeur !

4/ Manger sain, réchauffant et vitalisant

Privilégiez les légumes de saison, il y en a ! Choux, tubercules, épinards, alliacés, céleri, poireau, mâche pour les légumes…

Pommes, kiwi, châtaignes du côté des fruits.

Sans oublier tous les oléagineux et les fruits secs aux nombreux bienfaits, les céréales telles que l’avoine, le sarrasin, l’épeautre…

Faites le plein d’acides gras essentiels avec les poissons gras et les huiles végétales. Pensez aux fruits de mer et crustacés pour les minéraux qu’ils contiennent !

RECEVOIR MON GUIDE OFFERT

Privilégiez les cuissons dites sèches : wok, pilaf, au four…

Relevez vos plats avec des épices échauffants : gingembre, cannelle, girofle, curry, poivre, cardamome, muscade…

Les aliments fermentés vous aideront à reconstituer votre flore intestinale en douceur, à condition que vos intestins soient aptes à les tolérer (à vérifier avec votre naturopathe).

5/ Nourrissez vos cellules

Veillez en hiver à un apport suffisant en vitamines et notamment la vitamine D, mais également à vos apports en minéraux (magnésium notamment) et oligo-éléments pour soutenir les fonctions de votre organisme et votre immunité. Et souvenez-vous que c’est dans la nature (soleil) et dans vos assiettes en priorité que vous les trouverez !

6/ Soutenez en douceur votre organisme et vos émonctoires.

Durant l’hiver, l’heure n’est pas à la détox. Néanmoins, vous pouvez soutenir vos organes éliminateurs par des techniques d’hygiène vitale : mouvements, hydrologie, techniques corporelles. L’ingestion de plantes bien ciblées et à l’action douce à travers les tisanes est recommandée.

Selon votre terrain, une action plus spécifique peut être envisagée sur les conseils de votre naturopathe.

Alors, prenez bien soin de vous cet hiver.

Delphine LENTZ
Naturopathe

À lire aussi

En hiver, c’est couette, chaussette et épinette

Grippe: comment la prévenir avec la naturopathie

Hiver : 3 huiles essentielles incontournables

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Share This
%d blogueurs aiment cette page :