fbpx

Le bain dérivatif, un fabuleux soin!

par | Nov 13, 2019 | Happy cures, Naturopathie

Partons à la découverte de cette technique détox qui peut paraître trop simple et trop étrange aux yeux de certains. Et pourtant…

Simple et entièrement gratuit,  le bain dérivatif a été réhabilité par France Guilain, qui a ainsi repris et actualisé les travaux célèbres de Louis Kuhne. Comme son nom l’indique le bain dérivatif fait dériver les substances inutiles et excédentaires présentes dans notre corps pour les faire revenir là où elles se trouvaient au départ afin de les évacuer … Mais où ça vous demandez-vous? Dans l’intestin ! 

Le bain dérivatif, de quoi s’agit-il exactement ?

Eh bien d’un bain dont l’ancêtre n’est autre que le bain de siège que nos aïeux pratiquaient dans leur bidet. Vous savez, ce merveilleux petit trône qui a disparu de nos salles de bain. Voici donc comment le bain dérivatif se pratique aujourd’hui dans de nombreux pays mais dont personne n’ose vraiment parler, certainement par pudeur:

1- Veillez à ne pas être dérangé pour les 20 minutes qui viennent. Enfermez-vous dans vos toilettes ou votre salle de bain si vous disposez d’une baignoire et éteignez votre téléphone portable

2- Préparez au préalable un grand bol d’eau fraiche (mais pas froide), de la taille d’un saladier pour 4 personnes 😉

3- Habillez le haut de votre corps suffisamment chaudement. Vous ne devez surtout pas avoir froid pendant ce soin.

4- Assis.e sur le rebord de votre baignoire, les pieds dans l’eau chaude, votre éponge ou votre gant à la main et le saladier rempli d’eau fraiche à proximité ou assis.e sur vos toilettes (les pieds chaudement emmitouflés dans vos chaussettes), votre éponge ou votre gant à la main , et votre saladier d’eau fraiche à proximité

5- A ce stade-là de votre lecture vous comprenez que vous avez les fesses à l’air

6- Imprégnez d’eau fraiche votre éponge ou le coin de votre gant

7- Épongez délicatement en frottant à peine sur vos aines, de chaque côté de votre sexe, jusqu’au périnée. L’eau doit doucement s’écouler

8- Pratiquez ce soin jusqu’à ce qu’il n’y ait lus d’eau dans le bol

C’est ici la méthode traditionnelle et c’est ainsi que je la conseille. Mais, si vous ne trouvez varient pas le temps de la mettre en place dans votre quotidien, vous pouvez aussi vous procurer sur internet les poches de gel «yokool » mises au point par France Guilain. Elles permettent de recréer cette fraîcheur de la zone du périnée. Pour France Guilain, ce soin naturel « est tout aussi miraculeux que l’allaitement maternel. Il date de la même époque, des origines de l’humanité ».

Je vous conseille de le pratiquer au moins 30 jours par an. Et l’automne est la saison toute indiquée pour l’appliquer, lorsque les jours raccourcissent et que la nuit tombe assez tôt et nous demande de nous mettre au repos. 

Attention, le bain dérivatif ne se pratique pas durant les grossesses à risque ou médicalement assistées, les FIV, en cas de fausses couches multiples, de grossesses alitées, etc ; Les personnes très fatiguées et affaiblies, et donc possédant une vitalité très faible, ne doivent pas non plus le pratiquer au risque de voir leur vitalité s’épuiser encore plus…

Charlotte GUILLOT
Naturopathe

https://www.facebook.com/charlotteguillotnaturo

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Share This
%d blogueurs aiment cette page :