fbpx

Mouvement : et si on testait le pilates?

par | Août 31, 2018 | Bien dans ses baskets

Delphine Tassy pratique et enseigne le pilates à Carpentras, Avignon et Marseille. Midi sous la Lune a interviewé cette passionnée expérimentée qui enseigne également cette discipline à des danseurs de haut niveau. Elle nous dit tout sur la méthode et l’intérêt pour les naturopathes de la conseiller à leurs clients et avant tout d’aller la tester !

MSL: Delphine Tassy, vous enseignez le pilates pour lequel vous vous êtes passionnée depuis quelques années. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette discipline qui devient de plus en plus à la mode ? Pourquoi attire-t-elle tant !

Delphine Tassy :

Le pilates est arrivé dans les années 2000 d’Outre Atlantique en Europe et le nombre de pratiquants va croissant chaque année; ceci est dû au fait qu’il a pénétré plusieurs sphères. Sportive d’abord, puisqu’il a fallu faire face à une demande importante de pilates venant des salles de sport. Elles le programment aujourd’hui  quasi- systématiquement. Médicale ensuite, car de plus en plus de médecins, kinés, ostéopathes, sage femmes le prescrivent. Certaines mutuelles de santé de seniors le proposent.

Les athlètes de haut niveau notamment issus de la danse, du tennis, de la natation, du golf, suivent des programmes personnalisés de pilates. Depuis bientôt 20 ans, le pilates s’est imposé comme une discipline sportive à part entière pour sortir de l’effet de mode.

Mon attrait pour cette méthode vient de cette transversalité.Elle a enrichi beaucoup de pratiques, elle a apporté une dimension de conscience corporelle et de connaissance de soi inédites. Elle s’est d’abord développée dans le milieu de la danse puis, moyennant quelques adaptations, s’est ouverte au grand public, en proposant une nouvelle façon de s’entraîner. C’est une révolution sportive universelle.

J’aime aussi le pilates pour sa sobriété, il renvoie à quelque chose d’essentiel, c’est un socle sur lequel le mouvement va se bâtir. C’est aussi une pratique exigeante et subtile, car en la pratiquant elle occupe toute la pensée : on s’aligne, on se centre, on se dissocie, on s’isole.. Enfin, le pilates propose le meilleur rendement que je connaisse, le mieux être qu’il procure est significatif à partir d’une heure par semaine.

MSL : Le mouvement est l’une des trois techniques majeures de la naturopathie. Les naturopathes sont donc quotidiennement amenés à conseiller des pratiques sportives adaptées au profil de leurs clients. Le pilates est-il fait pour tout le monde? Y a -t-il des profils morphologiques ou comportementaux, des énergies,  auxquels il s’adresserait plus particulièrement?

Delphine Tassy : Le pilates est adaptable à tous, et c’est là un autre clé de son intérêt.

Je dirais que la seule condition pour le pratiquant est de pouvoir accéder à un travail physique interne, lent et en conscience ; autrement dit, de pouvoir se poser sur un tapis, au sol, et d’observer son placement, son alignement et de coordonner sa respiration aux mouvements qui lui sont proposés.

A priori, les personnes sur la voie de la naturopathie sont en quête de compréhension physique : naturopathie et pilates devrait pouvoir faire bon ménage ! L’idéal serait que les naturopathes eux-mêmes puissent tester quelques ateliers de pilates car ils sont les mieux à mêmes de savoir si cette méthode a des compatibilités avec leurs propositions.

MSL: Vous travaillez beaucoup avec des danseurs de haut niveau. En quoi le pilates est-il une activité intéressante pour eux ?

Delphine Tassy : Je travaille à la MJC de Carpentras pour la compagnie Temps de Flèche dirigée par Emmanuelle Rousse, qui forme sans relâche des jeunes danseurs à leur futur métier. Certains d’entre eux sont reçus dans des écoles prestigieuses telles que l’Opéra de Paris.

Le pilates permet de gravir les marches qui mènent à la perfection du mouvement, car on y développe force et souplesse, longueur et centrage, coordination et isolation, autant de qualités qui servent la danse.

Je pense que Joseph Pilates a beaucoup observé de danseurs, dans leurs capacités physiques, dans leur liberté de mouvement, dans leur travail pour y accéder et a bâtit sa méthode pour potentialiser et optimiser toutes ces qualités que le corps peut développer en même temps.

Le danseur qui pratique le pilates découvre son corps sous un angle différent. Il le prévient des blessures, et l’accompagne plus efficacement dans son quotidien.

MSL: Que conseillez-vous à nos lecteurs qui voudraient tester cette pratique sportive? Que peut-elle leur apporter?

Delphine Tassy: Je leur dirai d’abord qu’il y a autant de pilates que d’instructeurs et qu’il est important de trouver son praticien.

Tout dépend de la sensibilité de celui qui l’enseigne: sportif (le pilates sera davantage axé sur le gainage), médical (il sera davantage axé sur la motricité et la réeducation), danse (sur la mobilité articulaire fine et l’amplitude du mouvement), fitness (sur le cardio quand le pilates est mixé à d’autres disciplines)…À vous de trouver celui qui vous convient.

Si vous voulez tester le pilates d’origine, tel que son créateur l’a conçut  et celle qui, à mon sens, procure les bienfaits les plus multiples, il vous faudra pénétrer  un studio pilates équipé des machines pour y travailler en individuel ou en très petit groupe. Il faut oser se lancer car ces machines, que Joseph Pilates a inventé, ne ressemblent à rien que l’on connaisse déjà. De préférence, dirigez vous vers les studios équipés du matériel Gratz.

Mais vous améliorerez aussi votre façon de bouger en vous entraînant avec un bon instructeur en cours collectif dans une salle. Il y a seulement ici une limite de progression que l’on ne peut atteindre, que seul le travail individuel sur machine procure.

Joseph Pilates a construit une méthode qui développe le corps de façon harmonieuse, qui restitue la vitalité physique, qui rectifie les mauvaises postures et qui stimule l’esprit. Si vous n’atteignez aucun de ces objectifs, changez de cours!

MSL: Et où peut-on vous retrouver?

Delphine Tassy : Toutes les infos concernant le pilates, mes lieux de pratique, sont sur www.pilatesmind.fr et sur ma page Facebook @PilatesMindeFrance. Je suis en stage pendant les vacances scolaires à la MJC de Carpentras et sur Marseille. J’anime également au sein de la Maison de vie de Carpentras des ateliers en direction de personnes atteintes du VIH.

Merci à Chalotte pour son intérêt pour le pilates et son accueil au sein de Midi sous la Lune dont j’apprécie la qualité des articles et qui donnent envie en cette rentrée de mettre en place nombre de ses propositions!! Le changement est en nous. A bientôt. Delphine

Retrouvez Delphine Tassy sur son site internet  www.pilatesmind.fr et sur son Facebook @PilatesMindFrance

Interview réalisée par Charlotte GUILLOT

Naturopathe

  À lire aussi:

– Sport : 3 conseils pour s’y (re)mettre

– Cette mauvaise habitude tuerait plus que le tabac

Envie de préserver sa santé ?

Téléchargez gratuitement votre guide découverte " la naturopathie et ses principes"

VOTRE PROGRAMME SANTÉ ET VITALITÉ

accédez au programme fleurs de Bach

Gestion du stress et des émotions, développement personnel pour vous et toute votre famille

Share This